Actualité
Saint-Avold : 3 interpellations et un commandant de police blessé au visage
Actualité - Publié le samedi 1 décembre 2018 - Temps de lecture : 5 min

Photo : Tristan

Auteur :
Par Cédric Kempf

Le point à 19h 

Le nombre d'interpellations est passé de 1 à 3 depuis la fin d'après-midi.

150 casseurs se trouveraient toujours devant le rond-point du Cora et 100 devant la mairie de Saint-Avold.

Un commandant de police a été roué de coups par plusieurs manifestants. Il a plusieurs ecchymoses au visage mais a souhaité rester sur place avec ses collègues.

Plusieurs lieux de la ville ont été fortement dégradés. Notamment la mairie, la gare,l'école Saint-Chrétienne ou encore comme la photo ci-dessous, la vitrine des locaux de la police municipale.

La situation s'est aggravée aujourd'hui au rond-point du Cora de Saint-Avold

Alors que tout se passait bien depuis le début de mouvement, cette journée du 1er décembre restera dans les esprits.

Environ 300 gilets jaunes se sont réunis ce matin dans cette zone commerciale. Mais la situation a dégénéré peu avant midi.

Selon la préfecture, 150 manifestants, aux visages dissimulés, ont voulu en découdre avec les forces de l'ordre. 

Ils auraient arraché des pavés au niveau du rond-point pour les lancer vers les gendarmes. Certains avaient en leur possession des battes de base-ball.

Une unité de CRS (au total 27) s'est rendue sur place pour les décourager. Mais cela n'a eu aucun effet.

Mais selon Antonio, un gilet jaune, ce n'est pas du tout la vérité.

0:00
0:00

Selon lui, les CRS ont volontairement visé les gilets jaunes.

0:00
0:00

Une deuxième unité est donc arrivée en renfort pour reprendre la situation sous contrôle. Le Cora a lui décidé de fermer ses portes vers 14h pour éviter tout acte de vandalisme.

Dans ces affrontements, un CRS a été légèrement blessé au niveau du visage et un manifestant a été touché au niveau de l'épaule.

Les deux victimes ont été prises en charge par les pompiers mais sont restés après examen sur les lieux.

Une personne a été également interpellée.

La situation reste donc à l'heure actuelle très tendue dans la ville Naborienne. 


#actualité #gilets #jaunes #affrontements #casseurs #crs #saintavold #02décembre2018

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.