Actualité
Après le K.O, la désolation à Saint-Avold
Actualité - Publié le dimanche 2 décembre 2018 - Temps de lecture : 6 min

Photo : Cédric Kempf - Radio Mélodie

Auteur :
Par Cédric Kempf

La journée du samedi 1er décembre 2018 à Saint-Avold restera dans les mémoires.

Le mouvement de protestation des gilets jaunes a dérapé à partir de la fin de matinée. Affrontements entre manifestants et CRS, dégradations, pillages... Des scènes violentes qui ont conduit au K.O de la ville naborienne.

Des manifestants et des CRS ont été blessés. Un commandant de police local également. 

Ce matin, il ne reste que les traces d'une journée très perturbée...

Photos prises ce dimanche matin au rond-point du Cora et devant les locaux de la police municipale.

Les habitants, les commerçants, et le maire sont dépités

Les habitants qu'on a pu rencontrer à la zone commerciale sont sidérés par la tournure des événements. Ils sont tous d'accord pour dire que les limites ont été dépassées.

0:00
0:00

Le magasin de fleurs qui se trouve dans cette zone a eu beaucoup de chances. Pas de dégâts au niveau du commerce mais le parking a gardé les traces des affrontements.

0:00
0:00

Au centre-ville, c'est la voisine du magasin Levy Blum qui est stupéfaite. Ce commerce a été saccagé et pillé. Elle, qui est née dans cette rue et qui a grandi ici, n'a jamais connu ça.

0:00
0:00

Pour le maire, André Wocjiechowski c'est inacceptable d'arriver à ces extrêmes.

0:00
0:00
 

Des gilets jaunes toujours déterminés 

Lorsqu'on est arrivé sur place, aucun gilet jaune n'était là. Les tentes, les tables, les provisions, tout avait disparu. C'est seulement après avoir fait un tour dans la zone et quelques interviews que les premiers gilets jaunes sont revenus. On leur a demandé pourquoi ils sont toujours là et s'ils n'avaient pas peur après ce qu'il s'était passé la veille ?

0:00
0:00

Pour la première gilet jaune que vous venez d'entendre, ce sont les CRS qui ont créé cette tension avec les manifestants. Et selon elle, cette violence extrême vient du fait que les gilets jaunes n'ont plus rien à perdre.

0:00
0:00

Tristan Atmania, secrétaire général adjoint du mouvement radical de Moselle était sur place. Et selon lui, il ne faut pas faire d'amalgame.

0:00
0:00

Et maintenant ?

Ce dimanche est bien plus calme sur Saint-Avold. Mais pour combien de temps? La détermination des manifestants est toujours très forte et des rassemblements devraient avoir lieu. On peut craindre de nouveaux débordements samedi prochain.

La fleuriste de la zone commerciale craint déjà pour le week-end prochain

0:00
0:00

Le maire André Wocjiechowski, a lui, un message à faire passer.

0:00
0:00

Un message d'alerte et d'appel au calme aussi pour Tristan Atmania, secrétaire général adjoint du mouvement radical de Moselle.

0:00
0:00

 


#actualité #affrontements #gilets #jaunes #casseurs #crs #lendemain #difficile #saintavold #dégâts #désolation #03décembre2018

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.