Actualité


Réforme du bac et langue allemande : l'indignation du maire de Sarreguemines

Réforme du bac et langue allemande : l'indignation du maire de Sarreguemines

Photo : Julie Chaput

La réforme du baccalauréat continue de faire des remous en Moselle-est. Après l'indignation de plusieurs élus dont le député LREM Christophe Arend, c'est le maire de Sarreguemines Céleste Lett qui s'exprime sur le sujet.

Quelques jours avant les fêtes de fin d'année, la carte des spécialités des lycées a été dévoilée. Des spécialités qui entrent dans le cadre de la réforme du baccalauréat. En effet, les élèves de Première et de Terminale devront choisir des spécialités. Mais cette carte avait fait bondir plus d'un... La spécialité allemand n'est proposée que dans trois lycées publics en Moselle, dont un en Moselle-est, alors que le département et particulièrement l'est, est frontalier à l'Allemagne. Le lycée Jean de Pange de Sarreguemines en fait partie. Tout comme le lycée privé Ste Chrétienne.

Dans un communiqué de presse, Céleste Lett, le maire de Sarreguemines, "manifeste son indignation contre la récente tentative de déstabilisation de l’enseignement de la langue allemande en Moselle orchestrée dans le cadre de la réforme du baccalauréat, au plus haut sommet de l’Etat". Pour lui, "Le Ministre et ses technocrates parisiens sont en effet en totale méconnaissance de nos spécificités locales et des liens forts de coopération tissés dans tous les domaines avec l’Allemagne".

L'élu sarregueminois ajoute : "il est impensable d’hypothéquer l’avenir professionnel de milliers de jeunes étudiants alors que dans le même temps, de l’autre côté de la frontière, le voisin sarrois développe une « Frankreich-Strategie » qui permettra dans les 20 prochaines années à sa jeunesse de maîtriser la langue française".

Céleste Lett veut apporter son soutien aux jeunes, aux parents, aux enseignants, aux retaités, aux élus et aux membres d'associations qui se mobilisent pour défendre et promovoir l'apprentissage de la langue de Goethe sur notre territoire.

 

Julie Chaput

| vendredi 4 janvier 2019 à 23:18 - Mise à jour le 7 janvier 2019 à 00:00

Actualité

Trafic de stupéfiants : plus de 50 gendarmes mobilisés sur Forbach et ses alentours ce matin

24/06/2019

Radio Mélodie

Tentative d'arnaque en utilisant le nom de Radio Mélodie

24/06/2019

Actualité

CASC : les inscriptions aux transports scolaires se font en ligne !

24/06/2019

Actualité

Plusieurs communes de Moselle reconnues en état de catastrophe naturelle

24/06/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.