Actualité


Cappel : après 30 ans dans l'industrie, il crée sa ferme bio

Cappel : après 30 ans dans l'industrie, il crée sa ferme bio

Un habitant de Cappel s’est lancé dans la culture de fruits et légumes bio. Depuis le mois de février, Jacques Hay fait pousser des fruits et légumes sur 1 hectare derrière chez lui pour les vendre. On s’est rendu sur place, au jardin bio de l’Arc en Sol.

C’est dans son jardin plein de légumes, entre les carottes et les poireaux qu’on retrouve Jacques, un tout jeune maraîcher. Jacques a plus de 50 ans mais n’a son exploitation que depuis quelques mois. Avant ça, il a travaillé en usine pendant 30 ans mais a été licencié. Sur les conseils de sa fille, il a démarré une année d’étude à Courcelles-chaussy avant d’entamer cette reconversion inattendue. Un travail difficile même si Jacques est heureux d’être son propre patron. 

Jacques peut être fier de lui… Des carottes, des tomates, du maïs, des plantes aromatiques, ou encore des blettes : tout pousse à merveille dans son jardin.

Le maraîcher de Cappel a démarré l’exploitation avec un investissement de 35.000€. Pour se sortir un SMIC, il devrait gagner 800€ par semaine, ce qui est loin d'être le cas pour le moment. Une ferme comme celle-ci met en général 5 ans avant d’être rentable. En attendant, il a encore des investissements à réaliser pour mettre en place l'électricité ou encore un système d'irrigation. 

 

Du bio au marché de Farébersviller 

Pour le moment, Jacques est seulement présent sur le marché de Farébersviller, avant de s'y rendre c'est toute une préparation. 

Et ensuite vient le marché et ça aussi, c'est tout nouveau pour lui ! 

Jacques est seul à la ferme pour gérer la production, la vente et toute la paperasse. Heureusement, sa fille devrait bientôt le rejoindre dans cette aventure familiale.

Vous pouvez le retrouver sur le marché de Farébersviller le mercredi matin ou directement à la ferme au 121 rue de l'Abbé Touba à Cappel. Il a également comme projet de rejoindre le marché de Sarreguemines et pourquoi pas de créer une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) près de chez lui. 

En plus des légumes, il produit quelques fruits, du miel non bio et bientôt des oeufs bios

 

Margot Benabbas

| jeudi 19 septembre 2019 à 19:51 - Mise à jour à 20:11

Actualité

Trois militaires blessés dans un accident de la route

17/10/2019

Actualité

Forbach : une vie de forain

17/10/2019

Actualité

Série de cambriolages au Pays de Bitche : auteurs interpellés

17/10/2019

Actualité

Bitche : Gérard Humbert ne se présentera pas aux prochaines élections municipales

16/10/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.