Actualité


Sandrine, en route vers le Top de Colmar

Sandrine, en route vers le Top de Colmar

Photo : Camille Bazin

Tous les ans au mois de mars à Colmar a lieu un évènement immanquable pour les bodybuilder de la région « le Top de Colmar ».

Sandrine de Charles, originaire de Stiring-Wendel, a 43 ans. Cette infirmière et mère célibataire passionnée de sport a décidé de se lancer un nouveau défi cette année : monter sur la scène de ce concours dans la catégorie Fitness.

« On est actuellement en pré-prépa »

Le 28 mars, Sandrine espère monter sur la scène du Top de Colmar en catégorie fitness. Pour ça, elle suit un programme sportif et alimentaire strict même si pour le moment certains écarts sont encore tolérés nous confie sa coach Jessica Creteur, « on est avec Sandrine en pré-prépa. On essaye de la préparer pour voir si en janvier on pourra commencer une vraie prépa qui la mènera à son concours ».

 

Cinq jours par semaine c’est au Perfect Gym de Stiring Wendel que Sandrine vient s’entraîner. Pour cette maman sportive accro aux nouveaux défis, le Top de Colmar c’est une manière de se dépasser encore un peu plus : « C’est un challenge que je me suis lancée. Je suis une habituée des salles de sport mais plutôt les cours collectifs, les circuits training. J’ai commencé à m’intéresser aux appareils de musculation, c’est un milieu que j’ai voulu découvrir. C’est pour l’instant un objectif qui me paraît un peu inaccessible mais c’est justement ce qui me plaît là-dedans, voir si je peux y arriver, tout faire pour y arriver surtout ».

« Les dernières semaines vont être les plus difficiles »

Si les séances d’entrainements quotidiennes emmènent déjà Sandrine hors de sa zone de confort, elle le sait, à partir du mois de janvier elle passera une nouvelle étape, « je sais que pour moi le plus dur sera l’alimentation. J’ai une petite fille de 9 ans qui n’a rien demandé alors je ne peux pas faire le vide dans mes placards mais c’est là qu’il faudra tenir bon ». Et c’est là que sa coach lui sera d’une grande aide, « on fait un accompagnement sportif, au niveau de l’alimentation mais aussi sur le plan psychologique il y a besoin de tout ça ».

L’objectif de Sandrine n’est pas de faire un podium, ce qu’elle veut c’est être prête pour monter sur scène le 28 mars.

Nous la retrouverons au mois de février pour faire le point sur sa préparation.

Camille Bazin

| mardi 12 novembre 2019 à 18:30 - Mise à jour le 13 novembre 2019 à 17:53

Actualité

Metz : Septième plus beau marché de Noël d'Europe

11/12/2019

Actualité

Municipales 2020 : Alain Dann, l’homme du quotidien pour Sarreguemines ? 

11/12/2019

Actualité

Réforme des retraites, retour sur les annonces du Premier ministre Edouard Philippe

11/12/2019

Actualité

La gendarmerie de Creutzwald à la recherche de stupéfiants

11/12/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.