Actualité
Les anciens mineurs des HBL attendent beaucoup de ce procès

Les anciens mineurs des HBL attendent beaucoup de ce procès

Photo : Vincent Giard - Radio Mélodie
Actualité - mercredi 23 mars 2016

Les audiences ont démarré aujourd'hui (mercredi), elles se poursuivent demain (jeudi). L’enjeu est capital pour les anciens mineurs : faire reconnaître leur préjudice d’anxiété. Ils sont 834 à avoir déposé des dossiers auprès des prud’hommes.

Aujourd’hui, ils demandent réparation. Eux qui, pendant de longues années, ont été exposés à des produits toxiques cancérogènes. Les précisions de Maître Jean-Paul Teissonnière. Il représente les intérêts des anciens mineurs des HBL.

0:00
0:00

En moyenne, chaque mineur a été exposé à 11 produits cancérogènes. Des produits dont ils ignoraient les dangers comme l’indique François Dosso, l’ancien militant syndical CFDT.

0:00
0:00

Charbonnages de France aurait joué avec la vie des mineurs. Des accusations que Daniel Cadoux, le liquidateur des Charbonnages de France, rejette en bloc.

0:00
0:00

Pour Daniel Cadoux, le liquidateur des Charbonnages de France, la grande majorité des anciens mineurs présents à ce procès n’ont aucune maladie. Il n’y a donc pas lieu de les indemniser.

0:00
0:00

Depuis le début de la procédure, beaucoup d’anciens mineurs ont vu leur état de santé se détériorer comme l’explique Luc Meichelbeck, le secrétaire régional du syndicat national des mineurs et des personnels du régime minier CFDT.

0:00
0:00

Aujourd’hui, si les anciens mineurs des HBL demandent la reconnaissance de leur préjudice d’anxiété, c’est parce que la peur de voir se développer une maladie professionnelle est bien réelle. Guy, 69 ans, a travaillé pendant 30 ans dans les mines du Bassin Houiller.

0:00
0:00

Depuis le début de la procédure, il y a bientôt trois ans, 20 mineurs sont morts. Quand on est mineur, les risques de développer une maladie professionnelle sont multipliés par 40. Il est donc urgent que le préjudice d’anxiété soit reconnu comme l’affirme Louis. Il a travaillé de 1971 à 1998 à la Cokerie de Carling.

0:00
0:00

La dernière audience se déroule demain matin (jeudi) dans la salle des congrès de l’Hôtel de ville de Forbach. La décision sera rendue dans trois mois, le 30 juin prochain.


#actualité #procès #justice #mineurs #risques #santé #mines #hbl #lorraine #moselle #dep57 #moselleest #forbach #amiante #cancers #réparation #indemnisation #maladies #charbonnages #france #préjudice #anxiété #syndicat #cfdt #liquidateur #23mars2016 #24mars2016
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plus