Sport
Sarreguemines : les lutteurs veulent leur revanche !

Sarreguemines : les lutteurs veulent leur revanche !

Photo d'illustration
Sport - vendredi 16 décembre 2016

Les lutteurs sarregueminois vont devoir tout donner ce samedi soir à Soissons ! Cette année encore, Sarreguemines a réussi à se qualifier pour la finale du championnat de France. Après avoir été champion de France en 2003, 2006, 2009, 2010 et 2012, ils espèrent décrocher leur 6ème titre ce weekend. Et comme l’année dernière, c’est contre Besançon que le club de la cité faïencière va devoir combattre. L’entraineur sarregueminois, Eric Cirk, n’a qu’une seule idée en tête.

0:00
0:00

Pour en arriver là, il a fallu s’entrainer durement tout au long de l’année. Mais pour gagner une finale c’est aussi et surtout toute une stratégie.

0:00
0:00

Les nombreuses belles performances des lutteurs de Sarreguemines ne passent pas inaperçues. Elles ont forcément un effet sur la vie du club, mais aussi sur le nombre de licenciés. Car ces 5 dernières années, l’effectif a gonflé de près de 40 nouveaux sportifs. Mais ce n'est pas la seule raison.

0:00
0:00

Et aujourd’hui les nouveaux arrivants viennent de différents horizons.

0:00
0:00

Même si on est presqu’à la mi-saison, il est toujours possible de s’inscrire au club.

Pour ce qui est de la finale du championnat de France, les premiers combats démarrent ce samedi à 17h45 à Soissons.


#sport #lutte #sarreguemines #championnatdefrance #besançon #16décembre2016 #17décembre2016 #actualité

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.