Bien être & Santé
L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle

Bien être & Santé - jeudi 18 mai 2017

Chronique du 18 mai.

L’hypertension artérielle

 

Le 14 mai, était élu pour la 12ème année consécutive journée mondiale de l’hypertension.

Un milliard de personnes souffrent d’hypertension dans le monde (40 % dans les pays occidentaux et 60 % dans les pays en voie de développement).

L’hypertension constitue un facteur de risque cardiovasculaire et se définie par des chiffres trop élevés pour l’âge de la pression sanguine à l’intérieur des artères. Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut entraîner des complications très graves telles l’infarctus, les accidents vasculaires cérébraux, des pathologies rénales.

Selon une étude menée dans notre pays, il y aurait 14, 4 millions de Français hypertendus dont seulement 7,6 millions traités. Ce qui veut dire qu’il reste 6,8 millions de la population de plus de 35 ans d’hypertendus non dépistés. Or parmi ces hypertendus qui s’ignorent, certaines catégories de personnes sont particulièrement à risque.

 

Les signes d’une hypertension.  Vertiges, sensation de perte d’équilibre, maux de tête,  bourdonnements d’oreilles, troubles de la vision ( sensation de brouillard devant les yeux, mouches volantes), engourdissement des membres, vaisseaux qui éclatent dans le blanc de l’œil, saignements de nez, œdèmes des membres inférieurs surtout  en cas de chaleur, crampes dans les jambes troubles de la mémoire, fatigue importante, essoufflements et palpitations à l’effort, angoisse.

 

Après 40 ans, il serait prudent de demander à votre médecin traitant un bilan clinique et biologique complet. De faire prendre sa tension à chaque visite médicale afin d’évaluer les risques cardiovasculaires.

En psycho, on peut comparer une personne hypertendue à une cocotte-minute, une personne qui accumule des émotions non exprimées. Les colères, les contrariétés sont souvent ravalées ce qui provoque une grande tension intérieure augmentant la pression. Il faut apprendre à se faire confiance, à s’accorder du temps pour voir ce qui se passe en soi afin d’exprimer toutes ces émotions qui ne demandent qu’à s’extérioriser.

Les stratégies naturopathiques de l’hypertension artérielle :

Perdre du poids, le surpoids étant un facteur de risque non négligeable ; Arrêter de fumer ; Pour les femmes opter pour une contraception non hormonale, notamment  si celle-ci est associée au tabagisme ; Réduire fortement sa consommation de sel et traquer le sel caché dans les aliments industriels, les aliments conservés dans le sel (olives, anchois),les eaux minérales salées ; Opter pour de bonnes graisses : huile d’olive ou graisse de noix de coco pour la cuisson, huiles de noix, de lin, de colza pour l’assaisonnement. Eviter le fromage et les charcuteries, les aliments fumés. Réduire sa consommation de viandes rouge. Privilégier la volaille, le poisson, les légumes, légumineuses, céréales et les fruits. L’idéal serait d’instaurer un dîner végétarien, par exemple une grosse salade composée ou une soupe aux légumes. Une ou deux fois par semaine, le dîner pourra faire l’objet d’une mono-diète aux fruits de saison (fraises, cerises, raisin) ou encore compote de pommes, bouillon de légume peu salé. Réduire considérablement le café, opter pour du décaféiné et  supprimer les sodas, diminuer sa consommation d’alcool. Pratiquer une activité physique régulière. L’exercice physique améliore les performances du muscle cardiaque et de ce fait, diminue les risques cardiovasculaires. Apprendre à gérer le stress et lutter contre ses effets négatifs en pratiquant la relaxation, la cohérence cardiaque, la sophrologie, la méditation.

 

Pour vous accompagner dans votre démarche de santé, Christiane Barbiche, éducatrice de santé, praticien naturopathe,  vous reçoit en cabinet. Consultations sur  Rendez-vous  au 06 36 00 92 81

 

 

 

 

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plus