Bien être & Santé
Prévention de la Turista

Prévention de la Turista

Bien être & Santé - jeudi 9 août 2018

0:00
0:00

La Turista, quels sont les symptômes et comment s'en prémunir ? 

Qu’est-ce que la turista ?

La turista encore appelée diarrhée du voyageur, comme son nom l’indique ne touche que les touristes confrontés à des bactéries inconnues par leur flore intestinale, que cette dernière tente de rejeter sous forme de diarrhée. C’est pourquoi, vouloir stopper à tous prix une diarrhée sans désinfecter s’avère dangereux, la diarrhée n’étant pas une maladie mais un symptôme de rejet d’une bactérie ou d’un virus s’éliminant par les voies naturelles.

Les autochtones, eux sont habitués à ces bactéries c’est pour cela qu’ils ne rencontrent pas ces problèmes.

Ce dérangement intestinal qui peut gâcher les vacances à l’étranger est généralement d’origine bactérienne, voire parasitaire ou virale. Contrairement à une idée reçue, la turista n’est pas due aux changements de régime alimentaire ou climatique.

Quelles sont les destinations à risque pour la turista ?

Certaines destinations comme l’Inde, le Viet Nam, l’Indonésie, le Mexique, la Turquie, la Tunisie, Le Proche Orient ou l’Afrique sont considérées comme destinations à risques.

Quels sont les symptômes de la turista ?

Elle se manifeste par une diarrhée abondante souvent accompagnée de crampes abdominales, de nausées, voire de vomissements et de fièvre. Bien que s’agissant d’une maladie bénigne, la turista gâche inévitablement votre séjour et la déshydratation qui suit fatigue énormément. Généralement, tout rentre dans l’ordre spontanément au bout de quelques jours.

Attention ! Une diarrhée surtout accompagnée de fièvre survenant à l’étranger, n’est pas forcément une turista, il peut s’agir, dans les zones endémiques, de dengue ou de paludisme, c’est pourquoi en cas de glaires ou de sang dans les selles, un avis médical  s’impose. De même une attention toute particulière est à porter en cas de diarrhée chez le nourrisson et la personne âgée, se déshydratant particulièrement vite.

Peut-on prévenir la turista ?

  • La contamination bactérienne se fait par l’eau, les fruits, crudités, poissons et fruits de mer mal préparés.
  • Refusez de boire l’eau du robinet, évitez même de vous brosser les dents avec. Rincez-vous la bouche à l’eau minérale ou à l’eau du robinet additionnée d’une dizaine de gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse. Flacon de solution que vous trouverez en boutique bio ou parapharmacie.
  • Exigez que la bouteille d’eau minérale soit hermétiquement fermée lorsqu’on vous l’apporte à table.
  • Dispensez-vous de glaçons qui sont fabriqués à partir de l’eau du robinet.
  • Evitez les crudités, salades, salades de fruits, jus de fruits maison.
  • Consommez uniquement les légumes cuits, les fruits pelés par vous-même.
  • Evitez la viande hachée, les tartares et autres carpaccios, viandes, poissons et fruits de mer doivent être cuits.
  • Lavez fréquemment les mains à l’eau et au savon, puis au gel hydro alcoolique (l’eau pouvant être contaminée) et ceci tout particulièrement lorsque vous être  susceptible de porter vos mains à la bouche de manger ou de manipuler des aliments.
  • Tout d’abord avant de partir, il convient de faire une cure de prébiotiques sur une durée d’une quinzaine de jours avant le départ et de continuer la cure pendant tout le séjour à l’étranger. Trois semaines avant le départ, une cure de kombucha, peut s’avérer salutaire.
  • Pendant le séjour, avalez chaque matin au réveil un verre d’eau argileuse (la veille mettez une cuillerée d’argile en poudre dans un verre d’eau (ne pas manipuler avec une cuiller métallique), au réveil, remuez et buvez.

Certaines huiles essentielles ont fait leurs preuves autant à titre préventif que curatif. Il s’agit tout particulièrement des huiles essentielles d’origan compactum, basilic tropical, sarriette des montagnes, cannelle de Ceylan et menthe poivrée, que vous trouverez en pharmacie ou parapharmacie sous forme d’une spécialité en Autres remèdes intéressants : la propolis, l’incontournable charbon végétal suractivé, la myrtille en jus, gélules ou baies séchées, des sachets de réhydratation, notamment chez l’enfantDu côté de la diététique pendant les épisodes de diarrhée, consommez du riz blanc bien cuit et des carottes bien cuites également, des bouillons de légumes, de l’eau sucrée, des sachets de réhydratation que vous vous serez procuré en pharmacie avant votre départ.

Pour vous accompagner dans votre démarche de santé, Christiane Barbiche, éducatrice de santé, praticien naturopathe, vous reçoit en cabinet. Consultation sur RDV au 06 36 00 92 81 .

 

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.