Les Podcasts de la Mélodie Family
Notre patrimoine : Theodore Gouvy

Notre patrimoine : Theodore Gouvy

Les Podcasts de la Mélodie Family - lundi 7 janvier 2019

0:00
0:00

Louis Theodore Gouvy de Hombourg-Haut, entre l'acier et la musique, entre l'Allemagne et la France 

Louis Theodore Gouvy, né le 3 juillet 1819, meurt le 21 avril 1898. Son lieu de naissance est à Goffontaine (Schafbrücke), quartier de Sarrebrück en Sarre, dans une famille aisée où son père Henry est maître de forges. Il décède à Lepzig et est enterré à Hombourg-Haut en Moselle. 

 

L'histoire de Theodore Gouvy

Prussien de naissance, il a été scolarisé au collège de Sarreguemines puis au lycée de Metz.

Il a étudié le droit puis la musique à Paris mais il se voit refuser l'entrée au conservatoire de Paris car il est prussien. Il prend alors des cours privé et se perfectionnera au contact d'autres musiciens à Francfort, Lepizig, Berlin où ilrencontrera Franz Liszt. Il ne détient la nationalité française qu'à 32 ans en 1851.

Il a vécut et écrit longtemps à Hombourg-Hautchez son frère maître des forges. Théodore a été un homme de culture franco-allemande, européen avant l'heure. 

Il a écrit à sa mère :

"Je suis une espèce d'amphibie, moitié prussien, moitié français, ce qui me fait une position ridicule."

Théodore Gouvy était membre de l'académie des Beaux-Arst en France et de l'Académie Royale de Berlin. 

Hercotr Berlioz écrit en 1851 : 

"Qu'un musicien de l'importance de Mr Gouvy soit encore si peu connu à Paris, et que tant de moucherons importunent le public de leur obstiné bourdonnement, c'est de quoi confondre et indigner les esprits naïfs qui croient encore à la raison et à la ja justice de nos moeurs musicales."

Théodore Gouvy nous lègue une oeuvre impressionnante de près de 300 compositions

En Moselle : C'est en 1848 que son frère Alexandre Gouvy, maîtrede forges décide de s'installer à Hombourg, et rachète dans la foulée le 27 avril 1850, la forge à Charles Théodore D'Hausen, qui deviendra "Les Acidéries Gouvy et Cie". Ils quitteront Hombourg pour Dieulouard en 1935, ils sont connus pour avoir été des fabricants d'outils de grande qualité.

 

L'actuelle "Village Gouvy" : siège de l'Office de tourisme comunautaire de Freyming-Merlebach, également le siège de l'Institut Gouvy de Hombourg-Haut.

 

 

 

 

Le Maître a été enterré à Hombourg-Haut, en 1898, sa tombe a une forme particulière et unique au cimetière derrière l'église Collégiale.

Sur l'épitaphe est inscrit : "Sei getreu bis in den Tod" donc "Sois fidèle jusque dans la mort"

Cette chronique vous est proposé par Frédéric Ghia, animateur du patrimoine et guide touristique

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.