Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Pierre Lang

L'invité du Grand Réveil : Pierre Lang

Crédit photo : Shutterstock

Pierre Lang, président de la Communauté de Communes de Freyming-Merlebach.

La communauté de communes de Freyming-Merlebach s’engage dans le combat qui oppose les communes du Bassin-Houiller à l’État concernant la remontée des eaux d’exhaure.

Les remontées des eaux créent des dégâts notamment sur les bâtiments. Une des communes les plus touchées est sans doute Rosbruck sur le territoire de Forbach mais pas uniquement puisque la CCFM a décidé de s’en mêler.

Vous avez décidé d’assigner l’Etat en justice pourquoi ?

C’est effectivement un sujet complexe. Tant que les mines étaient en exploitation, l'eau au fond des mines était pompée, donc il n’y avait pas d’eau jusqu’à 1250m sous terre. La nappe phréatique qui est tout en haut, sur les 100 ou 50 derniers mètres, s’appuyait sur une roche dure qui elle-même était fracturée, donc la nappe s’écoulait dans le fond de la mine, et donc le niveau de la nappe phréatique avait baissé depuis près d’un siècle. Entre temps sur des terrains devenus secs, les villes et villages ont continué à s’étendre et se construire. Le deuxième phénomène, maintenant qu’on a arrêté le pompage, c'est que l’eau du fond de la mine est remontée de l’étage 1250 à environ -100. La crainte c’est que l’eau qui va arriver en dessous, vienne repousser la nappe phréatique et qu’elle retrouve son niveau d’il y a un siècle. Par conséquent, l’eau va ennoyer beaucoup de maisons qui vont se retrouver les pieds dans l’eau, ou carrément dans l’eau.

Donc l’état dit que c’est naturel, et vous vous dites que c’est l’arrêt de l’exploitation minière qui est en cause ?

Tout à fait, d’ailleurs l’Etat lui-même a pris un arrêté de fin d’exploitation, et dans cet arrêté, l’Etat a prévu de faire le pompage et rabattage de nappes pour descendre leurs niveaux jusqu’à -3m en dessous des premières maisons. L’Etat est engagé à vie, à moins qu’un jour d’autres utilisations d’eaux de nappes phréatiques fassent qu’il n’y a plus besoin de pomper.

Le danger est que des maisons se retrouvent inondées, quelles sont les communes les plus menacées ?

Il y a essentiellement Freyming-Merlebach, dans le quartier de la rue pasteur, dans le quartier de l’ancienne gare, là où la Merle traverse le quartier de Merlebach, ensuite il y a la zone du parc à charbon, et il y a la vallée du Merle. On attend que l’état continue à faire son job puisque c’est une double obligation. D’abord l’Etat était l’exploitant minier, puisque l’entreprise appartenait à l’Etat. Ensuite, l’Etat est celui qui, dans le code minier, donne les concessions minières et les arrêts de concession. À ce titre là, sa responsabilité est engagée pour prévenir les risques miniers. La finalité de l’affaire c’est que c’est indéniablement les conséquences de l’exploitation minière, et pas du tout des phénomènes naturels.

 

 

 

Radio Mélodie

| mardi 5 novembre 2019 à 08:27

La Mélodie Family

Chronique végétale : Apprécier l'invisible

13/11/2019

La Mélodie Family

Les Ateliers de Rachel : Massifs de plantes

13/11/2019

La Mélodie Family

Recette : Roses des sables

13/11/2019

Le Grand Réveil

L'invité du Grand Réveil : Pierre Schaeffer

13/11/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.