Actualité


Keskastel/Sarralbe : deux produits uniques pour se protéger du Covid-19

Keskastel/Sarralbe : deux produits uniques pour se protéger du Covid-19

Handtube, un produit local et unique pour se protéger du coronavirus.

L’idée vient du gérant de la société Kréazone à Keskastel, Julien Kientz. Lors du premier confinement, il avait repéré un crochet porte-clés pour ouvrir les portes sans un contact direct avec les mains. Mais selon lui, il ne protégeait pas assez l’utilisateur.

Du coup, j'ai réfléchi à faire quelque chose où la zone de contact serait protégée. Alors j'ai pris ce que j'avais sous la main, donc j'ai pris un rouleau de papier toilette, j'ai commencé à découper dedans, j'ai fais des essais et c'était plutôt concluant.

D'un rouleau de papier WC, on est arrivé au produit final Handtube

Julien s’est donc tourné vers Olivier Gross, le gérant de FMG à Sarralbe. L’entreprise est dans la mécanique industrielle et est capable de produire la création de Julien. Ce petit tube est assez simple à utiliser.

Donc y a la fonction tube, vous avez juste à le glisser dans la poignée, baisser la poignée, remonter la poignée, retirer le tube. Alors, on a aussi fait une deuxième fonction lorsque les poignées ne rentrent pas dans le tube, c'est un petit décroché qui permet justement de tirer ou pousser la poignée.

Sur 500 pièces réalisées, la quasi-totalité a été vendue. On en retrouve encore sur le site handtube.fr et au Super U de Sarralbe.

Mais Julien Kientz ne s’est pas arrêté là. Il a aussi créé le pousse chariots.

Les barres de caddies, c'est à notre sens, l'endroit où l'on retrouve le plus de microbes différents. Du coup, on a développé les poignées "pousse chariot". On a fait ces poignées de telles sortes qu'elles soient adaptables à tout type de chariots et d'enseignes.

Ces pousse-chariots sont réalisés en impression 3D et sont commercialisés aux mêmes endroits qu’handtube.

Les deux produits coûtent 12.50 euros durant tout le confinement.

Pour Olivier Gross, de FMG Sarralbe, pas besoin d’aller en Chine pour réagir rapidement face au coronavirus.

Lors du premier confinement, on a vu qu'il fallait réagir très rapidement. C'est vrai que c'est une initiative locale, ça nous a permis de sortir le prototype et les pré-séries très rapidement sachant que les produits de Chine prennent du temps à arriver, 5 à 6 semaines. Là, ça soutient notre économie locale et ça a permis de donner du travail.

Si la demande se poursuit, les deux hommes seront capables d’augmenter en conséquence la production.

Cédric Kempf

| jeudi 5 novembre 2020 à 16:42 - Mise à jour à 17:32

Actualité

INFO : Panne de nos lignes téléphonique

21/06/2021

Actualité

Que faire face à la prolifération des chenilles urticantes ?

21/06/2021

Actualité

Régionales : Jean Rottner en tête dans le Grand Est

21/06/2021

Actualité

Départementales : Les résultats dans les cantons de Moselle-Est et d'Alsace Bossue

21/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.