La Mélodie Family


Notre petit patrimoine : Michel Varis, rebouteux de Berig-Vintrange a une statue à son effigie

Notre petit patrimoine : Michel Varis, rebouteux de Berig-Vintrange a une statue à son effigie

Michel VARIS appartenait à une nombreuse famille de laboureurs, il était d'ailleurs l'un des plus importants laboureurs du village. Né en 1777 à Berig Vintrange, petit village entre Grostenquin et Morhange.

C'est à l'âge de douze ans, en 1789 que son destin s'est présenté. Sur le trajet de LINSTROFF à GROSTENQUIN, où il se rend à l'école paroissiale. il remarque dans une haie une vieille croix de chemin que des révolutionnaires venaient de démolir. Il rassemble les morceaux de cette croix en grés et lorsqu'ils recolle le dernier morceau, un bras du crucifié, la légende populaire dit qu'il entend une voix douce comme sortant du haut de la croix reconstituée, lui disant : « comme tu as remonté si patiemment une croix mutilée, ainsi tu pourras à l'avenir remettre en place des membres des hommes et des bêtes ». C'est ainsi que Michel Varis devient rebouteux. Son père avait déjà la renommée d'un guérisseur. 

Un don qui justifie sa réputation

Qui ne se souvient dans le Bitscherland du "Rahlinger" et dans le pays du charbon de celui de Gauweistrof dans la commune de Viller, les fameux rebouteux de nos régions ? Dans cette chronique, on parle de Michel Varis ! Avec son réel don, il soigne modestement les animaux et les humains, réduisant fractures, luxations, entorses avec une efficacité qui justifie son extraordinaire réputation ! On l'appele de "Knocheflicker" le "Knochenheiler de Bérig" et même "der Wunderdoktor". De caractère bien trempé, Michel Varis fut maire et grand électeur, mais n'écoutait personne avant de décider.

La statue de Michel Varis à Bérig Vintrange

La statue érigée en l'honneur du rebouteu Michel Varis décédé en 1850 à Bérig Vintrange se situe sur la route nationale.

"Sa renommée s'étendait jusqu'aux pays voisins: la Suisse, l'Allemagne, le Luxembourg. Il put traiter ses patients sans être inquiété par les médecins ou la justice. Les éclopés affluaient d'autant plus nombreux que ses soins étaient gratuits. Il n'acceptait que des dons en nature et il aidait parfois les plus nécessiteux"

 

Il fut d'ailleurs testé avec succès par des professeurs de la Faculté de médecine de Strasbourg. 

Il n'y a que deux statues de personnes exerçant cette activité en France, un autre rebouteux a sa statue en Lozère.

 

à lire: 

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/33851/ANM_2001_181.pdf?sequence=1

 

Radio Mélodie

| jeudi 16 mai 2019 à 08:48

La Mélodie Family

Chronique végétale : le sureau noir

19/06/2019

La Mélodie Family

Recette : Farcis provençaux

19/06/2019

Le Grand Réveil

Le Panier du Chef : Poireaux

19/06/2019

Le Grand Réveil

L'invité du Grand Réveil : Jean-François

19/06/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.