Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Norbert Molozay, Président du syndicat des viticulteurs de Moselle

L'invité du Grand Réveil : Norbert Molozay, Président du syndicat des viticulteurs de Moselle

Norbert Molozay, Président du syndicat des viticulteurs de Moselle (Vigneron à Vaux en Moselle)

Il n’y a pas qu’en Alsace qu’on produit du bon vin dans la région. En Lorraine, on a l’AOC Moselle. Du bon vin qui est produit dans 18 communes de Moselle et une de Meurthe-et-Moselle.

1.  Avant de parler de la situation des viticulteurs mosellans, est-ce que vous pouvez nous parler de ces vins mosellans. C’est quoi leur particularité ?

C’est l’occasion de découvrir un nouveau vignoble en AOC. Pourquoi les déguster ? tout d’abord ce sont des vins locaux, des vins blanc secs, légèrement sucrés, très facile à boire, fruités, plaisants. On produit des vins rosés et des vins rouges qui sont réalisés avec différents cépages.

2.  Est-ce que le millésime 2020 sera un bon cru ?

2020 est une année exceptionnelle, on a eu le millésime 2018 qu’on pensait être le plus beau millésime depuis 2003, en temps normal on fais un millésime du siècle tous les 20 ou 30 ans. Ce qui fais 3 millésimes en 20 ans, d’une qualité incroyable. La raison c'est le réchauffement climatique. Le réchauffement climatique peut avoir des inconvéniants parce qu'on peut avoir des catastrophes climatiques. Quand il y a un réchauffement climatique avec des orages de grêle par exemple qui peuvent anéantir une récolte ou alors des épisodes de gel au printemps qui anéantissent aussi la récolte. En 2018 et en 2020 on n'a pas eu de catastrophe climatique par contre la réchauffement climatique a fait qu'on a eu une qualité de raisin et donc de vin exceptionnel.  

3.  Est-ce que c’est un vin qui plaît aujourd’hui ? Qui se vend bien ? s’exporte bien ?

Le vin de Moselle plait de plus en plus car sur les 20 dernières années nous avons fait d’énormes progrès qualitatifs, comme ce sont des vins locaux, les gens sont fiers de les faire découvrir. A noter qu’on vend 80% de notre production en local, on l’exporte à 10%, notamment dans les pays anglo-saxons, et puis encore 10% qui vont dans le reste de la France.

4.  L’année 2020 on le sait a été très compliquée pour de nombreux secteurs. Est-ce que les viticulteurs de Moselle ont été impactés ?

Oui, comme tout le monde, on a une grosse clientèle de restauration, et forcément comme la restauration a été impactée, on a été impactés aussi. Une partie de nos ventes se sont reportés sur la clientèle particulière qui nous a bien suivi, mais nous sommes néanmoins quand même impactés.

Radio Mélodie

| mardi 26 janvier 2021 à 09:40

Le Grand Réveil

Le panier du chef : Pigeonneau ail doux thyn vert

25/02/2021

La Mélodie Family

Comment bien rater ses vacances ? !

25/02/2021

La Mélodie Family

Recette : Rotolo au Nutella

25/02/2021

Le Grand Réveil

Le chiffre du jour : 60

24/02/2021

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.