Santé

Hôpital de Sarrebourg : ''une réorganisation temporaire'' selon la directrice


par Cédric Kempf
mercredi 15 juin 2022 à 10:38

Ce mardi matin, ils étaient plusieurs dizaines de soignants à se mobiliser devant leur établissement pour dénoncer la fermeture de lits et le manque de médecins. Après avoir entendu leurs revendications, la directrice du Centre Hospitalier de Sarrebourg, Mélanie Viatoux, a accepté de nous en dire plus sur la situation.

Une adaptation estivale 

Pour la directrice de l'établissement, chaque période estivale nécessite un chamboulement de l'organisation et la fermeture de lits, même si elle conçoit qu'il est plutôt rare de devoir fermer un service, comme c'est le cas cet été avec la médecine 2. Toutefois, elle l'assure, ce n'est que temporaire.

Son N°1 - Hôpital de Sarrebourg : ''une réorganisation temporaire'' selon la directrice

L'organisation qu'on a adopté la semaine dernière, c'est une organisation estivale. L'objectif effectivement c'est de retrouver notre fonctionnement habituel à la fin de l'été.

Le service de médecine 1 n'est pas menacé et conservera 23 lits tout au long de l'été. Le pôle général de médecine pourra fonctionner et accueillir des patients malgré des fermetures de lits.

Son N°2 - Hôpital de Sarrebourg : ''une réorganisation temporaire'' selon la directrice

Le pôle de médecine à Sarrebourg est composé habituellement de 90 lits et 7 places. Aujourd'hui, et tout au long de l'été, il comportera 75 lits et 7 places.

Concernant les médecins, Mélanie Viatoux se veut rassurante et précise que des médecins sont arrivés dernièrement.

Son N°3 - Hôpital de Sarrebourg : ''une réorganisation temporaire'' selon la directrice

Sur les 6 derniers mois, nous avons recruté au sein de ce pôle de médecine 4 praticiens hépato-gastro-entérologue, 5 praticiens en médecine polyvalente, 3 cardiologues et 1 pneumologue. Mais en effet, nous restons mobilisés pour recruter en médecine polyvalente suite au départ de l'hôpital d'un praticien responsable.

Des patients pris en charge quoi qu'il arrive

L'autre secteur qui risque d'être touché durant l'été, c'est le service des urgences. 

Son N°4 - Hôpital de Sarrebourg : ''une réorganisation temporaire'' selon la directrice

L'organisation médicale du service des urgences, elle est encore en cours d'élaboration. Des tensions d'effectifs urgentistes sont possibles, liées à la période de congé comme dans d'autres services d'urgences. Mais de tout de façon, en cas de difficultés médicales aux urgences cet été, s'il devait en avoir, une organisation territoriale de la prise en charge est définie en lien avec les centres 15 de Moselle et du Bas-Rhin. Les secours resteront assurés.

En cas d'afflux de patients, Mélanie Viatoux compte sur ses partenaires pour soutenir le CH de Sarrebourg.

Son N°5 - Hôpital de Sarrebourg : ''une réorganisation temporaire'' selon la directrice

S'il devait y avoir des tensions liées à la recherche de lits pour des patients relevant de la médecine, en effet, nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires du territoire, en particulier le Centre Hospitalier de Saverne, pour favoriser les admissions dans des lits de médecine ou tout autre discipline nécessaire à la prise en charge de nos patients.

Si les soignants s'inquiètent, pour Mélanie Viatoux, la situation n'est pas alarmante. Elle tient à préciser que tous les postes de soignants sont occupés. Pour les soignants de médecine 2, ils sont invités à profiter de leurs congés ou seront affectés à d'autres services durant l'été.