Actualité


Diedendorf : 50 ans après la fermeture du moulin, les anciens se souviennent

Diedendorf : 50 ans après la fermeture du moulin, les anciens se souviennent

Cette semaine, on vous emmène à la découverte du village de Diedendorf en Alsace Bossue. Là-bas, pendant des années, un grand moulin faisait vivre la plupart des habitants avant de faire faillite et de fermer ses portes en 1970. Nous nous sommes rendus sur place avec deux anciens du moulin.

Son N°1 - Diedendorf : 50 ans après la fermeture du moulin, les anciens se souviennent

C’est sur le ban communal de Diedendorf, au bord de la Sarre qu’a tourné pendant des années le moulin de Wolfskirchen. 50 ans après la fermeture, Charles Bucher ancien meunier aujourd’hui âgé de 84 ans et Charles Ballé, dit Charlie, 77 ans, ont accepté de me retrouver là où se trouvait le moulin. Aujourd’hui, il n’en reste que quelques friches.

 

 

Le premier moulin aurait été créé ici au 17ème siècle avant de grandir et de s’industrialiser. A l’époque de Charles et Charlie, il y avait plus d’une cinquantaine de salariés issus de Diedendorf, Wolfskirchen et Niderstinzel. La plupart y faisait toute leur carrière.

Pendant 23 ans j'étais ouvrier, chauffeur, manutentionnaire... et les 23 autres années j'étais responsable et en même temps je faisais la représentation.   

Si Charlie a fini sa carrière dans les bureaux en tant que commercial, Charles, lui était en première ligne pour produire la farine. Selon lui, c’était le 3ème moulin industrialisé d’Alsace.

On faisait quand même 80 tonnes à 100 tonnes par jour de blé, ça fait environ 60 à 70 tonnes de farine. 

Le moulin, pour les deux anciens était véritablement une histoire de famille.

- Mon grand-père et mon père y ont travaillé pendant 50 ans. Et moi pendant 23 ans, puisqu'il y a eu la fermeture. Et il y avait un autre frère, et encore 2 frères. 

- A certains moments, quand moi j'ai démarré en 57, il y avait 7 personnes de la même famille. Oncle, tante, frères, soeurs... 

Et c’est avec beaucoup d’émotion que les anciens collègues se remémorent le bon vieux temps.

C'était une belle carrière... En plus, vous savez les soirs comme on était de la famille plus ou moins, là il y a le restaurant en face, on arrêtait et on se retrouvait là-bas... C'était vraiment...  

Malheureusement en 1970, le moulin ferme ses portes définitivement malgré les manifestations auxquelles les deux Alsaciens ont participé. Aujourd’hui encore, ce souvenir est difficile. Et c’est avec un certain pincement au cœur qu’ils sont revenus sur les lieux ce matin.

- Moi je ne reviens pas souvent... Et là ça me fait... bizarre. 

- Moi j'ai vu quand ils ont démoli le moulin... pff... 

Les souvenirs, bons et amers remontent à la surface pour Charles et Charlie. Ils se souviennent de leur ancien patron, des sacs de 100kg de farine qu’il fallait porter et de l’année terrible où ils ont fait faillite. Ils pourraient parler pendant des heures de cette période qui restera pour eux comme l’une des plus heureuse de leur longue vie.  

Margot Benabbas

| lundi 17 août 2020 à 04:04 - Mise à jour à 05:10

Sortie

Nos idées de sortie du week-end !

16/10/2021

Culture

Petite-Rosselle : l’art s’expose au Parc Explor Wendel

15/10/2021

Société

Sarreguemines : l'avenir du site des faïenceries vu par des étudiants architectes-urbanistes

15/10/2021

Société

Forbach : les élèves du lycée Blaise Pascal rendent hommage à Samuel Paty

15/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.