Actualité


Flâner, pédaler et se restaurer… Trois choses à faire au plan Incliné

Flâner, pédaler et se restaurer… Trois choses à faire au plan Incliné

Le plan incliné de Saint-Louis Arzviller se modernise pour accueillir encore plus de visiteurs.

Pour faire durer le plaisir et donner l’envie de venir ou revenir, il faut proposer de nouvelles choses. C’est le cas cette année sur le site de l’ascenseur à bateaux.

Après le bateau et le train, place maintenant aux vélos à assistance électrique comme nous l’explique Fabrice Burgatt, directeur tourisme pour la com’com de Phalsbourg.

Son N°1 - Flâner, pédaler et se restaurer… Trois choses à faire au plan Incliné

C'est vraiment des vélos qui permettent de partir sur des parcours très variés, qu'on a déterminé, qu'on a testé nous-même et enregistré sur des applications dédiées au cyclo-tourisme et à la randonnée. Il y aura aussi des thématiques, comme la thématique fluviale, on est en plein dedans. Mais on a également un circuit qui permet à nos clients d'aller à la découverte de nos artisans et nos producteurs de produits du terroir

Il existe aussi un snaking sur la plateforme haute du plan incliné qui va monter en gamme.

Il s'avère que là, on a contractualisé avec un prestataire local, avec pour idée de monter en qualité et en prestation sur ce snack. On s'associe en fait avec un traiteur qui est installé à Rauwiller et avec qui on va mettre en place une phase d'animation ponctuelle mais récurrente tout au long de la saison.

Une billetterie en ligne a aussi été lancée pour cette saison afin d'éviter de prendre la route et découvrir qu'il n'y a plus de places disponibles.

Le bateau "Le Paris" va être de retour après avoir été sur un chantier fluvial pour vérifier qu'il est toujours apte à naviguer. Un bateau unique qu'il faut découvrir.

Il faut savoir que c'est un bateau qui date de 1937. Il s'appelle "Le Paris" tout simplement parce qu'il a été construit à l'époque spécialement pour l'exposition universelle qui se déroulait à Paris. Il a été construit sur un chantier naval à Châlons-sur-Saône avec 11 bateaux identiques, donc ils étaient 12 en tout, et c'est le seul survivant de cette fratrie.

Enfin,d’ici 2 à 3 ans, un nouveau bateau sera acheté pour proposer des croisières touristiques et étendre le périmètre de navigation.

Cédric Kempf

| samedi 12 juin 2021 à 05:04

Actualité

Brocantes, fête de la bière, yoga... les événements du week-end

31/07/2021

Actualité

Mondial Air Ballons : On s'envole avec Pauline, 26 ans et déjà 9 années de pilotage

30/07/2021

Actualité

Neuwiller-lès-Saverne (ep.4) : Les châtaigniers et les sentiers attirent

30/07/2021

Actualité

Bon plan : Randonnée au lac du Schiessrothried

30/07/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.