Actualité


Guenviller (Ep.4) : Sœur Marie Ancille a consacré sa vie à Madagascar

Guenviller (Ep.4) : Sœur Marie Ancille a consacré sa vie à Madagascar

On continue notre saga consacrée à la commune de Guenviller. Aujourd’hui, on s’intéresse à Sœur Marie Ancille. Née à Guenviller de parents commerçants, elle a consacré 40 ans de sa vie aux habitants de Madagascar. Son neveu, Thierry André travaille sur un documentaire pour lui rendre hommage.

Son N°1 - Guenviller (Ep.4) : Sœur Marie Ancille a consacré sa vie à Madagascar

Son grand projet : la construction d’une école

Marie-Thérèse Schmitt, mieux connue sous le nom de Sœur Marie Ancille, est née à Guenviller le 4 juin 1933. C’est à 17 ans, qu’elle décide d’entrer au Couvent de Saint-Jean-de-Bassel. En 1967, elle s’envole pour Madagascar, une île qu’elle ne quittera plus.

C’était une enseignante, elle enseignait aux petits Malgaches. Elle s’occupait également de temps en temps du dispensaire.

Elle a également entrepris la création d’une école qui accueille plus de 350 élèves dans ce pays où plus de 70% de la population est analphabète.

Un documentaire pour raconter sa vie

Une femme, complètement dévouée à sa cause selon son neveu Thierry André, qui souhaite maintenant reprendre le flambeau avec son association THRaSe Prod-At.

Le but de cette association, c’est de faire construire des maisons, des hôpitaux et d’aider les plus démunis.

Thierry André en compagnie de sa tante. Cette photo a été prise en France avant le départ de Soeur Marie Ancille pour son dernier voyage à Madagascar

Pour rendre hommage au travail de sa tante, le documentariste prépare également un film.

C’est un documentaire fiction avec des images d’archives. Je suis en train de faire le montage avec les toutes les images, tous les films, il se met en place tout doucement.

Dans les archives de Thierry André, on retrouve par exemple une lettre datant du 1er mars 2002 adressée à Bernadette Chirac. Sœur Marie Ancille, rentrée en France pour raison de santé, y raconte notamment la corruption et la dictature de Didier Ratsiraka alors président.

La première sœur à être enterrée sur l’île rouge

En 2005, contre l’avis des médecins, elle décide de repartir pour un ultime voyage. Elle décède le 7 octobre de la même année, c’est la première sœur à être enterrée sur l’île rouge.

Parce que c’était là chez elle. Elle a toujours dit « si je meurs à Madagascar que mon corps devienne semence de vie dans ce pays », ce sont ses propres paroles.

"C'est une femme qui avait toujours le sourire" insiste Thierry André

En plus de son documentaire fiction, Thierry André souhaite pouvoir à son tour se rendre sur l’île de Madagascar pour y tourner un documentaire en immersion.  

 

Pour contacter l'association : 

info@thraseprodat.org

06.32.84.38.86

Camille Bazin

| jeudi 19 août 2021 à 05:50 - Mise à jour le 24 août 2021 à 13:52

High-tech

Apple présente ses nouveaux AirPods et MacBook Pro

19/10/2021

Société

Situation sanitaire, sécurité à l'école... on fait le point à quelques jours des vacances

19/10/2021

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.