Actualité


Apprendre les gestes qui sauvent !

Apprendre les gestes qui sauvent !

Les initiations aux gestes de premiers secours sont en forte hausse en France !

Les événements tragiques qui ont endeuillé le pays au cours de l’année 2015 ont sensibilisé les français. Ils souhaitent de plus en plus connaître les gestes qui sauvent.

Pour répondre à cette demande, le ministère de l’Intérieur avec l’ensemble des acteurs du secours, organise des séances d’initiation gratuites.

Tous les samedis de février, 42 casernes sur tout le département mosellan et une vingtaine dans le Bas-Rhin ouvrent leurs portes.

Nous étions samedi à la caserne de Sarreguemines pour suivre l’initiation. Au programme : alerter les secours, poser un garrot et traiter les hémorragies, masser ou encore défibriller

Aloyse est venu réapprendre les gestes qui sauvent. Il avait fait une formation à l’époque, mais les techniques ont changé comme il nous l’explique.

Si vous souhaitez apprendre les gestes de premiers secours vous pouvez vous inscrire en allant directement sur le site des pompiers www.sdis57.fr ou www.sdis67.com 

 

 

 

Radio Mélodie

| mardi 16 février 2016 à 16:15

Actualité

10 000 jeunes ont marché pour le climat à Sarrebruck

20/09/2019

Actualité

Après l'incendie à Mittersheim, une collecte est organisée

20/09/2019

Actualité

À Saint-Avold : Le salon de l’agriculture est de retour ce weekend

20/09/2019

Actualité

Zweibrücken : un garçon de 9 ans frappé à la gare par un homme

20/09/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.