Actualité


Les deux Marocains voulaient frapper Metz

Les deux Marocains voulaient frapper Metz

Le ministère de l’intérieur a procédé le 26 août dernier à l’expulsion de deux ressortissants marocains qui logeaient à Metz.

Selon un communiqué de Bernard Cazeneuve, ces deux individus radicalisés représentaient une menace grave à l’ordre public.

A leur arrivée dans leur pays d’origine, le ministère de l’intérieur marocain a découvert qu’ils préparaient des attentats d’envergure sur le sol Français.

 

Des attentats à Metz 

Selon les informations du quotidien arabophone Assabah reprises par l'AFP, les deux individus Redouane Dahbi et Ayyoub Sadki projetaient des attaques ciblées à Metz la dernière semaine des vacances. 

Ils projetaient d'attaquer la place de la République en plein coeur de la ville. 

Daech aurait promis de leur fournir les moyens nécessaires pour commettre ces attentats.

Les armes devaient servir à attaquer un grand restaurant et une boîtes de nuit homosexuel.

Ils projetaient également de mettre le feu dans des immeubles.

Le Maroc aurait donc permis d'éviter le pire en France puisque leur extradition a été faite "à la demande des services marocains".

 

 

 

 

Radio Mélodie

| samedi 3 septembre 2016 à 15:33

Sport

Sarrebourg Handball : le petit poucet qui devient grand

05/12/2019

Actualité

Mobilisation contre la réforme des retraites : entre 7000 et 10000 personnes à Metz

05/12/2019

Actualité

Lorraine : vendredi quasi aucun TGV et TER ne circuleront

05/12/2019

Actualité

Grève du 5 décembre : Attention ça coince sur Saint-Avold !

05/12/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.