Actualité


De l'espoir pour Sotralentz

De l'espoir pour Sotralentz

Photo : France 3 Alsace

Hier, le tribunal de Strasbourg a examiné les offres de reprises pour chacune des 5 filiales du groupe basé à Drulingen, pendant que les salariés manifestaient pour défendre leurs emplois.

Des offres de reprises ou des lettres d'intention ont été déposées ce qui pourrait sauver environ 600 postes.

Pour les meilleures offres, plus de 80% du personnel serait repris. C’est le cas notamment pour les filiales Packaging (154 salariés) et Construction (170 salariés) qui font chacune l’objet de deux offres intéressantes.

Pour Sotralentz Metal Industrie (140 salariés), et Secofab à Sarralbe (158 salariés), il n’y a eu aucune offre ferme, mais des repreneurs potentiels se sont manifestés par une lettre d’intention.

La dernière filiale, Sotralentz SAS qui est le siège du groupe, ne serait quant à elle pas reprise. Seules 10 de ses 64 salariés seraient repris par une offre d'une autre filiale.

Il faudra attendre maintenant la prochaine audience le 21 novembre. Mais avant, une délégation syndicale sera reçue au ministère des Finances pour demander à l'Etat de débloquer une aide.

Radio Mélodie

| mardi 1 novembre 2016 à 06:25 - Mise à jour le 2 novembre 2016 à 00:00

Actualité

Un centre de vaccination sans rendez-vous ouvre au B’est

02/08/2021

Actualité

Bon plan : Le mystique temple du Donon

02/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.1) : Jean-Paul Meyer raconte l'histoire de la commune dans des livres

02/08/2021

Actualité

Bitche : Près de 200 personnes rendent hommage à Karine Schaaff

02/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.