Actualité


La CASC rachète les bâtiments de Secofab

La CASC rachète les bâtiments de Secofab

Les locaux de l’ex-société Secofab ont été rachetés par la Communauté d’Agglomération de Sarreguemines. Au début du mois, la CASC a validé l’achat des bâtiments situés sur la zone du Port de Rech.

Rappelons le contexte. Après la liquidation judiciaire de Sotralentz à Drulingen, la filiale Secofab à Sarralbe a pu être reprise. Une quarantaine d’emplois ont pu être sauvés sur les 142. Aujourd’hui la société s’appelle FB2M.

Le dossier de reprise prévoyait aussi que le bâtiment soit racheté par la mairie de Sarralbe à hauteur de 300 000 euros. Alors pourquoi est-ce la CASC qui rachète l’immobilier ?

Les explications avec Pierre-Jean Didiot, le maire de Sarralbe.

Son N°1 - La CASC rachète les bâtiments de Secofab

La CASC a donc racheté les bâtiments de FB2M pour 300 000 euros. Reste maintenant à l’entreprise de rembourser ce rachat.

Son N°2 - La CASC rachète les bâtiments de Secofab

Une opération et un rachat qui auront donc été nécessaires pour la bonne reprise de l’entreprise sarralbigeoise.

Radio Mélodie

| mardi 25 juillet 2017 à 05:51

Santé

Moselle : la situation sanitaire reste stable malgré une légère hausse du nombre de cas

26/10/2021

Politique

La ministre déléguée à l'Industrie voit l'avenir en vert pour la Moselle-Est

26/10/2021

Culture

Bitche : des œuvres du monde entier au cœur du centre-ville

26/10/2021

Culture

Sarreguemines : une pièce de théâtre raconte l'exil des Mosellans en 39-40

26/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.