Le Grand Réveil


L'invitée du Grand Réveil : Anne-Céline Freiss

L'invitée du Grand Réveil : Anne-Céline Freiss

Crédit photo : Shutterstock

Anne-Céline Freiss, directrice adjointe du régime local d’Alsace Moselle.

Créé en octobre 1919, le régime local d’assurance maladie d’Alsace Moselle fête ses 100 ans !

Est-ce que vous pouvez rappeler ce qu’est le régime local dans ses grandes lignes ?

Le régime local de l’assurance maladie de l’Alsace-Moselle est une sorte de complémentaire santé obligatoire. Les bénéficiaires sont mieux remboursés que dans le reste de la France. Les personnes concernées sont les salariés qui travaillent en Alsace-Moselle, celles qui se retrouvent au chômage ou à la retraite, et les ayants droits de ces personnes, donc les enfants à charge ou les conjoints à charge.

Comment a-t-il évolué au fil des années ? Positivement ?

Oui et non. Le régime local a une force, c’est sa stabilité. Les dépenses de santé augmentent d’années en années, mais les remboursements sont assez stables. Le régime local vous permet d’être mieux remboursés lorsque vous allez chez le médecin ou à l’hôpital ou lorsque vous consommez des médicaments. Ce sont les soins de ville, ou les soins hospitaliers.

Les comptes sont au vert ? 

Pour ce régime oui, les comptes sont à l’équilibre, tout simplement parce que le code de la sécurité sociale nous l’impose. C’est une spécificité et c’est pour ça que c’est un régime solide, parce que justement, on n’a pas le choix. Les années où les cotisations permettent de couvrir et même dépassent les dépenses, on fait une réserve ce qui permet de couvrir les années où les dépenses sont plus importantes.

Nous sommes de bons élèves alors ?

Oui, nous sommes de bons élèves. Quand je dis "nous" je parle surtout du conseil d’administration qui gère ce régime local. Car se sont des représentants des bénéficiaires qui gèrent ce régime. Ils se réunissent 4 fois par an, ils regardent les comptes, ils regardent la situation du régime et décident si oui ou non on doit augmenter le taux de cotisation et ce qu’on peut faire avec cet argent. Il faut savoir aussi que le régime local finance des actions de prévention santé publique, parce que malheureusement en Alsace-Moselle, on est encore plus touchés que dans le reste de la France par les cancers, les maladies cardio-vasculaires, la bronchite chronique,... Et le conseil d’administration, lorsque la situation financière du régime le permet, consacre chaque année environ 500 000 euros à des actions de préventions.

Les prestations les plus remboursées sont les médicaments et les actes médicaux ?

Oui dans les soins de ville ce sont les médicaments et les actes médicaux. C’est plus de la moitié des prestations. Les soins hospitaliers représentent quand même une part importante.

Pour combattre les idées reçues, des conférences-débats sont proposées :

- vendredi 18 octobre à 18h, à la Filature, 20 allée Nathan-Katz à Mulhouse ;

- mercredi 23 octobre à 18h, à l’Espace Europa de Montigny-lès-Metz.

Participation gratuite mais inscription obligatoire.

 

 

 

 

 

 

Radio Mélodie

| jeudi 17 octobre 2019 à 09:09

La Mélodie Family

Recette : Garbure

20/11/2019

La Mélodie Family

Les Ateliers de Rachel : Faire sa couronne de l'Avent

20/11/2019

Le Grand Réveil

L'invité du Grand Réveil : Patrick Dépret

20/11/2019

Le Grand Réveil

Deux musiques pour se détendre au volant lorsqu'on est stressés !

20/11/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.