Chaîne Événements


L'invité du Grand Réveil : Pheakdey Touch – Présidente de la fédération étudiante de Lorraine

L'invité du Grand Réveil : Pheakdey Touch – Présidente de la fédération étudiante de Lorraine

Pheakdey Touch – Présidente de Fédélor - La fédération étudiante de Lorraine

Organisations étudiantes et associations caritatives tirent la sonnette d’alarme : les étudiants sont de plus en plus nombreux à connaître des difficultés financières significatives.

1.      Quelle est la situation à l'université de Lorraine ? Y a-t-il plus de précarité que d'habitude du côté des étudiants ? (Est-ce que vous recevez plus d'appels ? De signaux d'alerte de la part d'étudiants par rapport à d'habitude ?)

Comme toutes les universités, les campus sont fermés, malgré tout, les étudiants ont quand même cours en présentiel, avec des TP. Au niveau de la précarité, forcément il y en a plus que d’habitude, parce que les étudiants ont du mal à trouver des jobs.

2.      Votre fédération a mis en place un numéro que les étudiants peuvent joindre s'ils ont des difficultés psychologiques liées au confinement. Pourquoi l'avoir mis en place ? Vous avez ressenti qu'il y avait un besoin ? Est-ce qu'il est utilisé ?

On a mis ce système en place, parce que pour les étudiants, ce n’est pas facile, beaucoup sont en résidence universitaire, dans des chambres de 9m2 où ils sont seuls, travaillent mangent et dorment dans ces mêmes 9m2. La ligne téléphonique, on l'avait déjà mise lors du premier confinement et puis là, dès la rentrée, où c'est plus difficile de rentrer chez ses parents. C’était vraiment important pour nous de mettre cette ligne téléphonique en place.

3.      Vous avez créé deux « Agoraé » à Metz et Nancy, ce sont des épiceries solidaires pour les étudiants. Est-ce que vous remarquez qu'il y a plus de demande ces derniers temps ?

Oui tout à fait, la première semaine c’est resté assez calme, le nombre de bénéficiaires n’a pas augmenté de façon faramineuse, mais là, cette semaine, nous recevons beaucoup de messages d’étudiants, une vingtaine, qui demandent à bénéficier des « Agoraé ».

Si vous êtes un étudiant en situation précaire en Lorraine, n'hésitez pas à vous rapprocher de Fédélor.

Radio Mélodie

| mardi 24 novembre 2020 à 10:24

La Mélodie Family

Entre plage et randonnée...le Monténégro

07/05/2021

La Mélodie Family

Le Battle rope

07/05/2021

La Mélodie Family

Le Cap Vert pour vous évader...

07/05/2021

Le Grand Réveil

Le chiffre du jour : 450 000 préservatifs

07/05/2021

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.