Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Christophe Thiriet vice-président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie de la Moselle

L'invité du Grand Réveil : Christophe Thiriet vice-président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie de la Moselle

Christophe Thiriet vice-président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie de la Moselle.

Le Premier Ministre, Jean Castex, s’est exprimé hier soir sur la crise sanitaire, les restrictions et les nouvelles échéances.

Mauvaise nouvelle pour les bars, les cafés et restaurants. Ils resteront fermés jusqu’à mi-février au moins. C’est un gros coup dur j’imagine ?

Pour vous dire la vérité, je ne l’ai même pas écouté ! depuis qu’on nous annonce que les restaurants sont responsables d’un gros effet de contamination et que l’étude qui prouve ça a été faite quand les restaurants été fermés... Je pense qu’on peut difficilement entendre la crédibilité du premier ministre. On n’est pas surpris car la dernière annonce du 20 janvier on nous avait dit « si » et vous savez bien qu’à chaque fois qu’on nous dit « si »... Aujourd’hui, on nous dit le 15 février, le 14 ou 15 février on nous dira mars, je crois qu’à un moment, quand on ne sait pas, Il vaut mieux ne rien dire

Le couvre-feu a été avancé à 18h depuis le 2 janvier en Moselle. Quel impact cela a pour les restaurateurs ? Quel bilan faites-vous depuis 1 semaine ?

On sait que les restaurateurs qui utilisent les systèmes comme « Uber Eats » c’est a peu près 18%, et que ceux qui pratiquaient le click & collect et la livraison ou l’emporté, c’est un peu près 50%, donc faites la différence. Et tous ceux qui ont le couvre-feu ne peuvent plus dire à leurs clients de venir et de chercher leur plat, donc c’est à nouveau un coup dur pour les restaurateurs. Je ne sais pas où on cherche à aller. On est en train de sacrifier une profession, c’est déterminé, c’est prouvé, c’est voulu, on fait tourner tout le monde sauf les restaurateurs.

Nous avons une certitude, c’est que ça ne vient pas des restaurants ni des cafetiers puisqu’ils sont fermés !

Quel bilan faites-vous en général sur 2020 et pour la Moselle dans vos domaines d’activités et quels sont les projections chiffrées pour 2021 ?

Forcément, mais pire que ça, comment faire des projections quand vous ne savez pas quand vous allez rouvrir ?

Pour conclure, les établissements de nuit sont à l’arrêt complet depuis bientôt 1 an. Risque-t-on de les voir fermer définitivement au courant de l’année ?

C’est évident ! Les aides sont un peu meilleures pour ces établissements depuis la fin de l’année. Aujourd’hui tout dépend des uns et des autres, ceux qui sont propriétaires ce n’est pas la même chose que les locataires. Nous avons eu une réunion vers le 15 décembre avec l’ensemble des adhérents qui possédait des discothèques, ce sont les moins satisfaits et ce sont ceux qui crient à corps et à cris et qui demandent une réouverture. On ne peut pas continuer à rester fermés sur des suppositions ou pour prendre uniquement des précautions.

Radio Mélodie

| vendredi 8 janvier 2021 à 09:57

Le Grand Réveil

Le panier du chef : Pigeonneau ail doux thyn vert

25/02/2021

La Mélodie Family

Comment bien rater ses vacances ? !

25/02/2021

La Mélodie Family

Recette : Rotolo au Nutella

25/02/2021

Le Grand Réveil

Le chiffre du jour : 60

24/02/2021

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.