Actualité

Entreprise en sursis, cigognes de retour et python surprise au menu de l'actu de la semaine


par Cédric Kempf
samedi 18 janvier 2020 à 06:21

Photo : Julie Chaput

L’info marquante de la semaine

L’avenir de l’entreprise les Céramiques de Forbach est en sursis !

La société basée sur le Technopôle de Forbach a été placée en redressement judiciaire en novembre dernier. C’est le 3ème redressement judiciaire depuis 2013.

Mardi matin, la CGT s’était mobilisée devant l'entreprise surtout pour soutenir les 52 salariés qui risquent de perdre leur emploi si aucun repreneur ne se manifeste.

Les éventuels repreneurs ont jusqu’au 18 janvier pour déposer une offre de rachat. Le 4 février, le tribunal de commerce se prononcera pour fixer l’avenir de la société.

L’actu marquante sur Facebook cette semaine

Les Cartes de Lulu ont tapé dans l’œil d'un investisseur sur M6

Lucie Burckel vient de Hohengoeft, dans le Bas-Rhin. Elle n’a que 21 ans et pourtant elle a lancé sa petite société de cartes à planter

L’idée : ne plus jeter ses cartes d’anniversaire, de mariage ou autres, mais... les planter !

Son N°1 - Entreprise en sursis, cigognes de retour et python surprise au menu de l'actu de la semaine

Sur facebook vous étiez nombreux à réagir à ce sujet.

Solène Hoffmann : Super projet et une très belle présentation. Bravo !

Francoise MA : Bravo à elle si jeune et si convaincante une idée incroyable je testerai 

Armelle de Kelkepar : Superbe concept

L’actu sourire cette semaine

Bonne nouvelle, les cigognes sont (déjà) de retour à Sarralbe !

Mercredi, on pouvait apercevoir deux cigognes sur le nid du toit de la mairie de la commune. La météo très douce explique certainement leur retour anticipé. Elles sont visibles via la webcam du site internet de Sarralbe.

La brève de la semaine

Un python découvert au centre de tri de Saint-Avold

Les employés du Sydeme ont eu un drôle de surprise mardi. Sur le tapis qui sert à trier les déchets recyclables, ils ont retrouvé un serpent mort de plus de 2m.

Le syndicat mixte des déchets ménagers de Moselle-Est a immédiatement publié un message pour dénoncer cet acte d'incivilité qui, on l'imagine, a dû créer une certaine panique au centre de tri lors de sa découverte.