Actualité

Saint-Avold : Le chêne des sorcières va être protégé


par Margot Benabbas
jeudi 29 avril 2021 à 05:32

Saint-Avold : Le chêne des sorcières va être protégé

La commune de L’Hôpital a célébré pendant longtemps un chêne, surnommé le chêne des sorcières. Cet arbre gigantesque de 850 ans se trouve à Saint-Avold et va bénéficier d’une protection.

On revient sur son histoire.

Son N°1 - Saint-Avold : Le chêne des sorcières va être protégé

Pendant des années, les enfants de L’Hôpital ont chanté en l’honneur de ce chêne et de son passé lié aux sorcières. Michel Sirey était membre du conseil municipal en 1994 quand on a commencé à célébrer cet arbre. Dans la nuit du 30 avril, les habitants se réunissaient au pied du chêne et y écoutaient des histoires et des chants… Ensuite ils marchaient jusqu’à L’Hôpital et faisaient la fête jusqu’au bout de la nuit. Cette célébration s’appelait la Maïade et elle rendait hommage à cet arbre au passé énigmatique.

Ce vieux chêne si on remonte dans le temps on a très peu de choses. On dit que l'empereur barbe rousse, l'empereur d'Allemagne, aurait planté son épée au pied du vieux chêne.

En ce qui concerne les légendes liées aux sorcières, elles viennent sûrement de la forme de l’arbre…

Il est imposant et je crois qu'il a pu faire peur. Et à ce moment-là, les sorcières ont accouru !

850 ans plus tard, l’arbre est toujours debout même s’il a besoin d’être soutenu au niveau de ses branches.

Il a déjà été agressé. A deux reprises on a essayé d'y mettre le feu. Il n'a pas brûlé, il est particulièrement résistant. 

Et l’idée pour la communauté d’agglomération Saint-Avold Synergie mais aussi pour l’ONF et le CAUE, c’est de pérenniser ce chêne.

Nous avons décidé de faire un projet de protection autour de cet arbre, notamment de grilles de protection et de vidéosurveillance, pour rendre le côté majestueux qu'avait cet arbre. Et surtout pour le sécuriser. 

Selon le maire de L’Hôpital le Chêne devrait donc avoir encore de belles années devant lui. Pour ce qui est des Maïades, Emmanuel Schuler n’exclut pas de remettre en place cette fête arrêtée au début des années 2000.

On pourrait alors y recélébrer comme il se doit le chêne et... les sorcières.