Environnement

Les travaux ont commencé à l'étang de Diefenbach-lès-Puttelange (qui sera bientôt rempli)


par Margot Benabbas
mardi 21 juin 2022 à 08:48

Les travaux ont démarré à l’étang de Diefenbach-lès-Puttelange. Des travaux à hauteur de 2 millions d’euros pour sécuriser la digue et permettre à l’étang d’accueillir à nouveau de l’eau.

Son N°1 - Les travaux ont commencé à l'étang de Diefenbach-lès-Puttelange (qui sera bientôt rempli)

Le barrage de Diefenbach fait partie des ouvrages créés dans les années 30 pour la mise en place de la ligne Maginot aquatique.

On a créé 6 digues autour de 6 étangs qui devaient permettre de submerger la vallée en 24h. 

 

Parmi les 6 étangs, celui de Diefenbach est le plus grand. En 2018, le syndicat mixte de la ligne Maginot aquatique qui a la gestion de la digue y a découvert un problème. Bernard Clavé en est le président.

Le problème c'est qu'il y avait un conduit entre le réservoir principal et la crête de digue. L'eau trouve toujours un chemin, l'effet d'érosion se fait très rapidement et là on ne contrôle plus rien. 

Un diagnostic a conclu que le souci au niveau de la digue était certainement lié à un dynamitage à la fin de la seconde guerre mondiale. Pas mesure de sécurité pour la population, l’étang a donc été vidé en urgence il y a 4 ans et l’est toujours actuellement. Mais plus pour longtemps.

Des travaux, menés par la communauté d’agglomération de Sarreguemines viennent de débuter. Carine Hector est responsable de l’eau à la CASC.

Donc là c'est l'entreprise Weiler qui fait des travaux de confortement de la digue, en fait ils font des éperons drainants tous les 10m. Ils ont remplacé la terre en place par des matériaux qui ont pour vocation de stabiliser encore mieux la digue et en même temps ils mettent des drains en place pour évacuer l'eau et descendre la pression de l'eau au niveau de la digue.  

Les travaux devraient être terminés au mois de septembre. Ensuite, l’étang mettra plusieurs mois à se remplir de façon naturelle. Une chose très attendue par les habitants et la mairie. Nous en parlions dans notre article précédent