Actualité


Gilets jaunes : Retour sur un an de mobilisation en Alsace Moselle

Gilets jaunes : Retour sur un an de mobilisation en Alsace Moselle

Photo : Sarreguemines

Il y a un an, des milliers d’hommes et de femmes sont descendus dans la rue pour manifester leur colère. Face à la hausse des prix du carburant et à la politique du gouvernement ils ont décidé d’enfiler un gilet jaune et d’aller protester dans la rue. Le 17 novembre 2018 ils étaient 280 000 à bloquer les routes de France. Une centaine de personnes ont été interpellées et 73 gilets jaunes ont terminé en garde à vue.

Les débuts en Moselle-Est et en Alsace Bossue

Sur notre territoire la manifestation a été suivie un peu partout. De Forbach à Bitche en passant par Sarrebourg et Sarreguemines sans oublier évidemment Saint-Avold. Souvenez-vous …

Après cette première journée de mobilisation, les gilets jaunes ne se sont pas arrêtés. Dès le lendemain ils étaient sur les ronds-points. À Phalsbourg le rond-point de la RN4, le péage de Saint-Avold ou encore celui de Sarre-Union ont été pris d’assaut. Idem le lundi matin, le mouvement était lancé.

Saint-Avold, premier jour de manifestation

Samedi 1er décembre, tout part en vrille

La journée du samedi 1er décembre 2018 à Saint-Avold restera dans les mémoires.

Le mouvement de protestation des gilets jaunes a dérapé à partir de la fin de matinée. Affrontements entre manifestants et CRS, dégradations, pillages... Des scènes violentes qui ont conduit au K.O de la ville naborienne.

Des manifestants et des CRS ont été blessés. Un commandant de police local également. 

  

Le magasin Levy Blum vandalisé et pillé

Une routine qui s’installe

Pendant des mois les gilets jaunes ont continué à être présents. Sur les ronds-points ils se sont organisés, des cabanes ont commencé à prendre et des boîtes aux lettres ont même été installées.

 

Les gilets jaunes jouent au jeu du chat et de la souris avec les forces de l’ordre. Quand ils se font déloger d’un côté ils reconstruisent de l’autre.

Forbach, les manifestants ne lâchent rien

Samedi 6 avril, la manifestation prend une nouvelle tournure à Forbach. Si depuis le début les manifestations se passaient bien ce jour là des gilets jaunes ont décroché le drapeau européen, l’ont brûlé et l’ont remplacé par un gilet jaune. Une plainte avait ensuite été déposée par la mairie. Dans les semaines qui ont suivi de nombreux arrêtés ont été pris pour interdire les manifestations.

Quelques jours après, le 14 avril, Juan Estevez, figure emblématique des gilets jaunes en Moselle se fait arrêter pour rébellion, entrave à la liberté de circuler et mise en danger de la vie d'autrui. Le lendemain nous l’avions rencontré.

Les commerçants sont à bout

Saint-Avold encore et toujours. Quatre jours après le début des mobilisations les commerçants de la galerie marchande du Cora nous racontaient leur désespoir.

Mi-décembre 33 entreprises de Moselle avaient déposé un dossier d’activité partielle auprès de la DIRECCTE.

Un mois après le début des manifestations nous étions retourné à Saint-Avold où nous avions trouvé des commerçants à bout avec des chiffres d’affaires en chute libre. Pour essayer de limiter la casse des arrêtés autorisant les commerces à ouvrir les dimanches de janvier avaient été pris dans de nombreuses villes de Moselle comme Sarreguemines.

Et maintenant ?

Un an après les gilets jaunes sont moins présents sur les ronds-points mais tous s’accordent à dire que les revendications sont toujours là. En une année ils n’ont vu aucun changement positif et comptent sur l’anniversaire des uns ans pour relancer le mouvement.

Sur notre territoire pourtant le weekend devrait être assez calme. Une marche aura lieu samedi à Puttelange-aux-Lacs et une manifestation est organisée dimanche à Saint-Avold.

De nombreux gilets jaunes participeront en revanche à la grande manifestation prévue demain à Paris.

 

 

Camille Bazin

| vendredi 15 novembre 2019 à 17:20 - Mise à jour à 17:27

Actualité

Christelle Robin partage son positivisme dans un livre

30/05/2020

Actualité

Moselle : la reprise pour les collégiens et les lycéens se fera mercredi

29/05/2020

Actualité

Moselle : un week-end de Pentecôte synonyme de plein air et de contrôles routiers

29/05/2020

Actualité

5 personnes tuées sur les routes mosellanes depuis la fin du confinement

29/05/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.