Actualité


Le chômage repart à la hausse dans le Grand-Est

Le chômage repart à la hausse dans le Grand-Est

Photo : Camille Bazin

Au troisième trimestre 2019, l’emploi recule dans le Grand Est selon une étude de l’Insee. La raison : la morosité dans l’industrie et l’intérim malgré une hausse dans le secteur de la construction.

Léger recul de l’emploi

Au 3e trimestre 2019, l’emploi salarié dans le Grand Est continue de baisser légèrement, avec une perte de 610 emplois.

Le secteur privé contribue à cette diminution, avec 1 550 emplois de moins, soit - 0,1 %, alors que l’emploi dans le secteur public croît de 0,2 %.

Le département des Vosges présente le plus fort recul de l’emploi (- 0,3 %), suivi de la Moselle, des Ardennes et de la Meuse (- 0,2 %), tandis que dans la Haute-Marne, l’emploi s’accroît de 0,4 %ce trimestre.

Hausse modérée dans la construction

Le secteur où l’emploi régional progresse le plus est la construction, même si cette augmentation reste modeste (+ 0,2 % après + 0,1 %), au regard du niveau national (+ 0,6 %). La hausse est importante en Meurthe-et-Moselle (+ 0,9 %), alors que les Ardennes et la Moselle affichent une baisse de 0,4 %.

Comme au trimestre précédent, le secteur de l’industrie subit une nouvelle perte de 0,2 %, soit 750 emplois de moins. Le Grand Est s’avère la région où la baisse est la plus forte ; dans l’ensemble de la France, l’emploi industriel reste stable.

Excepté le Bas-Rhin qui résiste difficilement (+ 0,0 %), tous les départements sont concernés par la baisse de l’emploi dans l’industrie. Les plus fortes diminutions sont observées en Moselle et dans les Ardennes (- 0,6 %).

L’emploi intérimaire continue de fléchir

L’emploi intérimaire se contracte à nouveau, même si le repli est de moindre ampleur qu’au trimestre précédent (- 1,3%contre - 2,4 %). À l’échelle nationale, le recul est identique à celui du 2e trimestre (- 0,4 %). Cette réduction, constatée dans huit départements sur dix, est la plus forte dans les Ardennes et en Moselle (- 5,8%et - 4,8 %). La Meuse et la Haute-Marne sont au contraire très bien orientées, puisque l’emploi intérimaire y augmente de 9,1%et de 14,4 %.

Forte hausse des créations d’entreprises

Au 3e trimestre 2019, 11 460 entreprises ont été créées dans le Grand Est. Après une faible hausse au 2e trimestre (+ 0,6 %), le nombre de créations augmente fortement (+ 10,4 %). Cette augmentation est plus marquée pour les micro-entreprises que pour les entreprises classiques (+ 11,2 % et + 9,9 %).

Comme au 2e trimestre, le nombre de créations sur un an augmente dans tous les départements. La Meuse présente la plus faible progression (+ 8,9 %). La hausse des créations dépasse + 10 % dans tous les autres départements, les plus fortes progressions se situant en Meurthe-et-Moselle et dans le Haut-Rhin (+ 19,5 % et + 17,8 %).

 

Camille Bazin

| jeudi 9 janvier 2020 à 14:49 - Mise à jour à 14:54

Actualité

''On ne peut plus faire ça'' : la secrétaire d’État chargée des Affaires européennes évoque la fermeture des frontières

05/06/2020

Actualité

Joachim Güth, l'ex-propriétaire de la célèbre maison Güth de Hoste est décédé

05/06/2020

Actualité

La culture et les loisirs reprennent dans la région : les dates de réouverture

05/06/2020

Actualité

Comment être écolo au bureau, sans saouler tout le monde ?

05/06/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.