Actualité


Violences conjugales : des points d'accueil dans les centres commerciaux du Grand Est

Violences conjugales : des points d'accueil dans les centres commerciaux du Grand Est

Shutterstock

Alors que les violences conjugales sont en hausse depuis le début du confinement, de plus en plus de mesures sont prises pour venir en aide aux victimes, comme par exemple la possibilité de donner l'alerte dans une pharmacie.

Dernière mesure en date dans le Grand Est, des points d'accueil éphémères pour les femmes victimes de violences conjugales dans les centres commerciaux de la région. Les premiers espaces d'accueil et d'accompagnement ont commencé progressivement à ouvrir depuis le 22 avril. Les projets continueront de se déployer au fil des jours sur tout le territoire.

Ces espaces, au sein des centres commerciaux, permettront aux femmes victimes de violences intrafamiliales d’être reçues par des associations spécialisées telles que Solidarité femmes ou le centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF). Les associations assureront des permanences afn d’écouter, orienter ou accompagner dans leur mise à l’abri les femmes victimes de violences.

Ce dispositif créé par la Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes a été décliné dans la région par la préfète de la région Grand Est et les préfets de département concernés.
Il s'ajoute au plan de lutte contre les violences déployé depuis le début de la crise sanitaire :
• maintien de l’activité d’accueil et de suivi téléphonique de toutes les associations spécialisées dans la lutte contre les violences sexuelles et sexistes,
• mise en place d’un système d’alerte pour les femmes victimes de violences conjugales dans toutes les pharmacies de la région pendant la période de confinement,
• financement de nuitées d’hébergement pour les femmes victimes de violences conjugales, ou pour les conjoints violents ayant fait l’objet d’une mesure d’éviction, afin
de les tenir éloignés du domicile conjugal,
• large diffusion des numéros utiles pour les femmes victimes de violences : violences femmes info au 3919, 114 pour les SMS, Police secours au 17 ou au 112, et le
portail de signalement en ligne des violences www.service-public.fr ou www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr 
• ouverture d'une plateforme d'écoute téléphonique "Ne frappez plus" (08 019 019 11) au profit des auteurs de vioplence pour éviter le passage à l'acte ou la récidive.

La liste, par département, des associations chargées de l’accompagnement des femmes victimes de violences est disponible sur le site de la préfecture du Grand-Est.

Julie Chaput

| jeudi 23 avril 2020 à 07:47 - Mise à jour à 10:32

Actualité

Plusieurs communes de Moselle reconnues en état de catastrophe naturelle

10/07/2020

Actualité

''Notre région est la meilleure'' : Grâce à nos lacs et étangs

10/07/2020

Actualité

Forbach célèbre (quand même) le 14 juillet

10/07/2020

Actualité

Les engins pyrotechniques et feux d'artifices interdits à l'approche du 14 juillet

10/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.