Actualité


L’après-confinement : rush chez les vendeurs de piscines

L’après-confinement : rush chez les vendeurs de piscines

Photo : Weyland Parcs et Jardins

Les températures estivales des semaines de confinement et les doutes sur le fait de pouvoir partir en vacances cet été ont donné envie aux habitants de notre région d’investir dans des piscines. Problème, il est parfois difficile pour les vendeurs de répondre à toutes les demandes. Exemple au Brico Marché de Sarre-Union et chez Weyland Parcs et Jardins à Forbach.

A Forbach, Stefan Weyland, le dirigeant de Weyland Parcs et Jardins est satisfait. Malgré le confinement son activité a pu continuer à tourner et il y a même un secteur pour lequel ça lui a été bénéfique : la vente de piscines.

Les gens n’ont pas du tout consommé le premier mois du confinement. Et après on a eu une augmentation des consommations au niveau du magasin surtout. On peut mettre d’une première part parce que les gens ne partiront peut-être pas en vacances cette année. Et d’une deuxième part, on a eu de la chance, il a toujours fait beau.

Sa meilleure vente, les piscines tubulaires.

C’est les petites piscines qu’on monte dans son jardin, les piscines type Intex.

Des piscines moins chères et plus faciles à poser que des piscines creusées qu’on retrouve aussi au Brico Marché de Sarre-Union. Le dirigeant, Alain Yavercovski a vu son chiffre d’affaire du rayon piscine multiplié par trois au mois de mai.

L’activité a été décalée. Normalement on fait notre chiffre d’affaire en piscine en juin et en juillet.

Un décalage qui n’est pas sans conséquence pour le magasin qui se trouve en rupture de stock sur de nombreux produits.

Faut savoir que l’essentiel des produits que nous vendons sont fabriqués en Asie. La Chine a subit le confinement bien avant nous donc toutes les chaînes de production ont été arrêtées jusqu’en janvier / février. Il n’y a aucun container qui est parti de Chine pour arriver en France pour approvisionner les entrepôts de nos fournisseurs. Ensuite, c’est nous qui avons été fermés donc il n’y a eu aucune remontée de commande chez nos fournisseurs pour leur dire que nous avions des besoins pour préparer la saison. Les seules remontées de commandes qu’ils avaient c’est celles qu’on avait passé en fin d’année dernière comme tous les magasins de bricolage pour assurer les implantations de début de saison et aujourd’hui, nos fournisseurs n’ont pas de stock. Ils n’ont pas de stock et le temps que les chaînes de production se remettent complètement en route en Chine, que le transport de marchandises se fasse, que le dédouanement se fasse en France et qu’ensuite ça soit dispatché dans les différents distributeurs en France et bien aujourd’hui on nous dit qu’on ne sera pas approvisionné avant le 15 juillet.

Si un pic de ventes a eu lieu au mois de mai, il est encore trop tôt pour dire si, sur l’année, les ventes de piscines seront vraiment meilleurs pour ces deux enseignes.

Au Brico Marché de Sarre-Union, certains produits ne sont plus en rayon

 

Camille Bazin

| vendredi 5 juin 2020 à 04:53 - Mise à jour à 17:30

Actualité

Les rassemblements limités à 30 personnes dans le Bas-Rhin et 10 personnes à Strasbourg

24/09/2020

Actualité

Feu d'habitation à Mainvillers : 1 homme et 7 chats incommodés par les fumées

24/09/2020

Sport

Nicolas Peifer est prêt à tout donner à Roland Garros

24/09/2020

Actualité

Série d'incendies à Forbach : un homme arrêté

23/09/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.