Actualité


Hervé Klein dirige le Perfect Gym depuis 31 ans

Hervé Klein dirige le Perfect Gym depuis 31 ans

Photo : Camille Bazin

Notre portrait du jour nous emmène à Stiring Wendel à la rencontre de Hervé Klein.

« Ça fait 40 ans que je soulève des poids et j’aime toujours ça »

Installé dans les locaux de l’ancien Lidl situé rue nationale depuis 9 ans, l’histoire du Perfect Gym remonte à 1989.

J’ai commencé par une petite structure de 300m². J’étais 20 ans sur le secteur de Forbach. On a ensuite été contraint de quitter les locaux. On a trouvé une structure sur Stiring Wendel où on était pendant deux ans. Une structure déjà un peu plus grande qui avoisinait les 700m². Et maintenant ça fait 9 ans que je suis sur le site 64 rue nationale à Stiring et là on a une structure de plus de 1000m².

Son amour de la musculation est apparu dès tout petit.

Dans ma jeunesse, j’ai toujours été attiré par les héros musclés, les péplums. Déjà tout petit j’aimais bien voir les Hercule à la télévision. Ma jeunesse je l’ai vécu dans l’univers Marvel donc il y a toujours des super-héros musclés et j’aimais bien m’identifier à ces personnages. De fil en aiguille j’ai pratiqué plusieurs disciplines, j’ai fait du judo, du foot et vers l’âge de 13 ou 14 ans j’ai acheté ma première paire d’haltères et c’est une passion qui ne m’a jamais quitté. Ça fait largement plus de 40 ans que je soulève des poids et j’aime toujours ça.

« Ici il y a une âme »

En 1989, Hervé n’a donc pas hésité très longtemps pour faire de sa passion son métier. Aujourd’hui il travaille en famille avec sa femme et son fils. En 31 ans, forcément il a vu le milieu du fitness se transformer et la clientèle changer.

Sur 30 ans il y a quelques piliers, quelques personnes 4 ou 5 qui sont là depuis le début. La jeunesse elle est plus volage. A l’époque il y avait très peu de salles, maintenant des salles il y en a partout. On a perdu un peu le sens de la salle avec un climat amical tout est devenu industrialisé et impersonnel. Les anciennes salles comme la nôtre il y a encore une âme vous avez un grand bar à disposition, il y a du conseil, de la discussion et de l’amitié qui se crée ce qu’on ne retrouve pas toujours dans les complexes plus modernes.  

Hervé ne se contente pas de donner ses cours et des conseils, il a également participé à plusieurs compétitions.

J’ai démarré la compétition fin des années 80. Pendant environ 7 ans j’ai pratiqué régulièrement des compétitions au niveau championnat de France et autres opens. Ensuite j’ai arrêté et à l’âge de 40 ans j’ai refait une compétition l’Open de Colmar qui est très réputé dans le nord de la France et je l’ai refait encore un fois après mes 50 ans c’était en 2014.

Et le gérant du Perfect Gym ne compte pas s’arrêter là, à 56 ans il se voit bien retenter le Top de Colmar pour ses 60 ans si la santé le permet.

 

 

Camille Bazin

| lundi 3 août 2020 à 08:06 - Mise à jour à 16:10

Actualité

Moselle : des milliards d'euros pour relancer l'économie

24/09/2020

Actualité

Les rassemblements limités à 30 personnes dans le Bas-Rhin et 10 personnes à Strasbourg

24/09/2020

Actualité

Feu d'habitation à Mainvillers : 1 homme et 7 chats incommodés par les fumées

24/09/2020

Sport

Nicolas Peifer est prêt à tout donner à Roland Garros

24/09/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.