Actualité


''Notre région est la meilleure'' : grâce à son passé minier

''Notre région est la meilleure'' : grâce à son passé minier

Cet été, tous les jours, on va s'intéresser à toutes ces choses qui font que notre région est la meilleure de France. Et aujourd'hui on vous parle des mines.

L’exploitation des mines de charbon en Moselle interviendra un peu tard.  Bien que la présence du charbon dans la région fût connue depuis le XVIe siècle, c'est au début du XIXe siècle que l'exploitation du bassin lorrain va connaître son développement. Cet article n’a pas pour vocation de retracer toute l’histoire du charbon sur notre territoire mais plutôt de voir les traces que ça a laissé.

Des histoires à raconter

Ancien mineur, fils de mineur ou petit-fils de mineur, il n’est pas rare que lors d’un repas de famille la conversation tourne autour de la mine et des histoires qui l’entourent.

Les anciens mineurs, souvent nostalgiques, aiment raconter ce qu’était leur métier.

Le 4 décembre, à l’occasion de la Sainte-Barbe, la sainte patronne des mineurs, certains mineurs aiment respecter cette tradition en se retrouvant pour partager un repas ou une sortie et ressortir les anecdotes de leurs glorieuses années.

Une architecture unique

Même si aujourd’hui les puits des houillères de Lorraine ne sont plus en activité, on peut toujours apercevoir les chevalements. Il y a au total 58 puits de mine en Moselle-Est répartis sur tout le bassin houiller.

Le premier puits de mine se trouve à Schoeneck.

Le fonçage du puits débute le 22 septembre 1818 pour s'achever à 143 mètres sous terre. Un chevalement en maçonnerie est édifié au-dessus du puits en 1819. En 1832, la profondeur de 143 mètres est atteinte malgré de fortes venues d'eau. L’aérage se fait par un simple compartiment de planches dans le puits. Le personnel utilise alors des échelles pour la descente et la montée.

Le puits fermera malheureusement peu de temps après sa mise en service. L’extraction est arrêtée le 15 novembre 1835. Il est laissé à l'abandon en février de l'année suivante. Il est remis au jour en septembre 2005 par charbonnages de France afin de le mettre en sécurité. On coule alors du béton sur une douzaine de mètres, avant de l'entourer d'un mur de sécurité.

A Petite-Rosselle, se trouvent les Puits Saint-Charles 1, 2 et 3. C’est avec le Puits Saint-Charles n°1, creusé à partir de 1854 que l’épopée de l’exploitation du charbon en Lorraine va réellement commencer. Les chevalements de ces trois Puits sont encore bien visibles sur le site du Parc Explor Wendel.

Le Parc Explor Wendel pour se souvenir

A Petite-Rosselle, vous pouvez vous replonger à l’époque des mines grâce au Musée les Mineurs et à la Mine Wendel.

Dans le musée, vous pourrez emprunter le parcours que faisait le mineur chaque jour avant de descendre au fond. Les espaces d’exposition vous permettront de comprendre ce qu’est le charbon et d’aborder des thématiques telles que l’histoire de la région, la vie quotidienne du mineur avec sa famille ou encore dans son environnement social.

Vous pourrez également visiter une mine grâce à la reproduction d’un chantier qui vous fera faire un bond dans le temps.

Camille Bazin

| mardi 18 août 2020 à 04:21 - Mise à jour à 04:28

Politique

''Indemnité inflation'' : les travailleurs frontaliers seront concernés, mais comment ?

27/10/2021

Culture

Saint-Jean-de-Bassel : le couvent des Sœurs recherche de nouveaux projets

27/10/2021

Santé

Moselle : la situation sanitaire reste stable malgré une légère hausse du nombre de cas

26/10/2021

Politique

La ministre déléguée à l'Industrie voit l'avenir en vert pour la Moselle-Est

26/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.