Actualité


Une « barrière » anti-covid installée à l’Intermarché de Sarreguemines

Une « barrière » anti-covid installée à l’Intermarché de Sarreguemines

Le magasin a fait appel à une entreprise Lyonnaise, Clean Zone Protect pour installer des revêtements permettant de protéger des bactéries et du virus.

Son N°1 - Une « barrière » anti-covid installée à l’Intermarché de Sarreguemines

A première vue, rien n’a vraiment changé dans les rayons du supermarché. Mais en regardant de plus près sur les caddies, on aperçoit de petits autocollants nous indiquant qu’ils sont protégés contre le Coronavirus grâce à un revêtement spécial.

Alors comment ça marche ? Explication avec Baptiste Bosser , dirigeant de la société Clean Zone Protect.

En fait c’est un film PVC que l’on met sur toutes les surfaces lisses. Dans ce film il y a des ions argent. Et au contact de la pression de la main et de l’humidité que l’on a dans la main, les ions argent viennent se libérer et viennent détruire microbes, bactéries et coronavirus.

  

90% des surfaces touchées recouvertes

L’entreprise Clean and Protect est lyonnaise et existe depuis sept ans. C’est la première fois qu’elle vient dans le Grand-Est.

Les films, actifs entre 4 et 5 ans, ont été posés sur la quasi-totalité des surfaces du magasin. Des poignées de caddies, aux portes, en passant par les caisses. Cela représente 90% des surfaces.

Ce revêtement a été certifié garanti contre le covid-19 et est un complément aux gestes barrières habituels. Il promet ainsi de limiter la transmission du virus par le toucher.

Nicolas Gay, directeur du magasin, a très vite été conquis par le principe.

On a trouvé l’idée top et on pouvait protéger à la fois nos collaborateurs et nos clients de façon permanente. Comme on dit sur une poignée de frigo, repasser derrière chaque client ce n’est pas possible. Là on a cette protection permanente qui permet d’avoir cet équilibre.

L'élaboration des films est réalisée sur-mesure à Lyon avant d'être posée. Une installation qui a nécessité cinq jours de travail. Pour cela, l'Intermarché de Sarreguemines a dépensé autour des 20 000 euros. 

L’entreprise Clean Zone Protect devrait bientôt équiper d’autres établissements dans la région.

 

Laurie

| dimanche 1 novembre 2020 à 17:00

Politique

''Indemnité inflation'' : les travailleurs frontaliers seront concernés, mais comment ?

27/10/2021

Culture

Saint-Jean-de-Bassel : le couvent des Sœurs recherche de nouveaux projets

27/10/2021

Santé

Moselle : la situation sanitaire reste stable malgré une légère hausse du nombre de cas

26/10/2021

Politique

La ministre déléguée à l'Industrie voit l'avenir en vert pour la Moselle-Est

26/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.