Actualité


Moselle : la préfecture fait le point sur la situation sanitaire à la mi-février

Moselle : la préfecture fait le point sur la situation sanitaire à la mi-février

Olivier Delcayrou, sous-préfet de Metz et secrétaire général de la préfecture, Lamia Himer, déléguée territoriale en Moselle pour l'ARS, et le colonel François Vallier, chef de corps des sapeurs-pompiers de la Moselle, ont tenu un point presse ce vendredi après-midi pour faire un point sanitaire dans le département.

Une campagne de vaccination qui s'accélère

Depuis le déplacement du ministre Olivier Véran il y a une semaine, la campagne de vaccination s’est accélérée avec des centres ouverts 7 jours sur 7 et l’arrivée de plus de 30 000 doses supplémentaires. Pour les 10 premiers centres de vaccination, on constate une hausse de 30% de la vaccination soit 700 à 800 vaccins en plus. Ce vendredi, plus de 40 000 personnes ont eu une première injection, plus de 11 000 ont reçu les deux doses.

De plus, 5 nouveaux centres de vaccination ouvrent ou vont ouvrir en Moselle. Depuis le mois dernier, 10 centres de vaccination ont ouvert leurs portes pour la campagne de vaccination contre le coronavirus. La préfecture a annoncé aujourd’hui un renforcement de cette campagne avec 5 nouveaux sites. 2 à Metz qui ont ouvert ce jeudi, 1 à Freyming-Merlebach ce samedi puis à Montigny-lès-Metz et Thionville la semaine prochaine. D’autres sites pourraient encore ouvrir dans les semaines qui viennent.

Les contrôles sont renforcés

Avec la multiplication du nombre de variants dans le département, on constate sur le territoire une présence à 45% du variant sud-africain et 21% du variant britannique, les forces de l’ordre augmentent leur présence sur le terrain.

Pour le mois de février, plus de 27 000 personnes ont été contrôlées dont plus de 13 000 en voiture. 449 n’avaient pas réalisé de test PCR et 132 n’avaient pas d’attestation dérogatoire. Les contrôles vont s’accentuer durant la période des vacances scolaires.

Une pression hospitalière forte

Alors que les campagnes de tests s'intensifient sur tout le département, plus de 50 000 tests sur les 7 derniers jours, la pression hospitalière, elle ne baisse pas.

95% des lits en réanimation sont actuellement occupés sur toute la Moselle. On compte 86 malades en réanimation. Un chiffre record depuis mai 2020. L'âge moyen en réanimation est de 55 ans. Le nombre de patients hospitalisés lui dépasse largement les 500 mais reste loin du pic au printemps dernier avec plus de 1000 malades à l'hôpital.

Quel bilan pour les analyses des eaux usées ? 

Une colonne mobile d'intervention biologique de marins-pompiers de Marseille était présente cette semaine en Moselle pour analyser les eaux usées du département.

L'objectif était de faire un point sur la circulation du virus et avoir un temps d'avance sur celui-ci.

Olivier Delcayrou, nous dresse le bilan entre les analyses faites lundi et jeudi.

Son N°1 - Moselle : la préfecture fait le point sur la situation sanitaire à la mi-février

Premier type d'analyse, les prélèvements dans des grandes stations d'épuration du département de la Moselle. 19 stations d'épuration ont été prélevées. On constate sur la totalité des 19 stations d'épuration prélevées, une stagnation de la situation. L'enseignement qu'on en tire à ce stade, c'est qu'il n'y a pas d'évolution exponentielle dans un sens ou dans un autre de la maladie, en tout cas de la charge virale dans les eaux usées.

Des analyses vont continuer à être effectuées par les pompiers mosellans dans les semaines qui viennent avec un nouvel objectif.

Son N°2 - Moselle : la préfecture fait le point sur la situation sanitaire à la mi-février

C'est de pouvoir rentrer, sur des secteurs dont-on pense que la circulation est plus active, dans des sous-bassins, donc aller prélever dans des collecteurs et non plus dans les stations elle-mêmes pour circonscrire un petit peu le périmètre de la prévalence du virus.

Ces analyses pourront se faire partout sur le territoire en fonction de la situation.

Son N°3 - Moselle : la préfecture fait le point sur la situation sanitaire à la mi-février

Ce sera très dépendant de l'évolution de la situation, donc des photographies qu'on aura régulièrement des grandes stations d'épuration ou lorsqu'on voit des situations très préoccupantes, on va rentrer dans des sous-bassins, et c'est là où on ira sur un découpage territorial plus fin pour aller collecter dans des collecteurs dédiés, qui identifient un quartier ou un territoire. Derrière, si c'est nécessaire, on ira tester ce quartier de manière spécifique.

100 à 150 pompiers mosellans sont capables d'effectuer ces tâches demandées par la préfecture.

Concernant les marins-pompiers de Marseille, ils ont analysé les eaux usées de 29 EHPAD sur un axe reliant Metz-Thionville. Des EHPAD où aucun cluster n'a été détecté durant ces 3 dernières semaines. Un seul établissement est revenu positif. Immédiatement, des tests massifs ont été réalisés sur les résidents mais aucun cas de coronavirus n'a été décelé.

35 écoles ont subi également des prélèvements de surfaces. 2 sont revenus positifs. Les personnels ont été testés et là aussi aucun cas positif n'a été décelé. La préfecture explique ces retours par la possibilité d'un malade étant un intervenant extérieur ou tout simplement un ancien malade qui n'est plus contagieux.

Cédric Kempf

| vendredi 19 février 2021 à 15:01 - Mise à jour à 16:27

Actualité

Brocantes, fête de la bière, yoga... les événements du week-end

31/07/2021

Actualité

Mondial Air Ballons : On s'envole avec Pauline, 26 ans et déjà 9 années de pilotage

30/07/2021

Actualité

Neuwiller-lès-Saverne (ep.4) : Les châtaigniers et les sentiers attirent

30/07/2021

Actualité

Bon plan : Randonnée au lac du Schiessrothried

30/07/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.