Actualité


Le pays de Bitche peut compter désormais sur un centre de vaccination

Le pays de Bitche peut compter désormais sur un centre de vaccination

Les personnes de plus de 75 ans et les plus vulnérables peuvent se faire désormais vacciner à l’hôpital Saint-Joseph de Bitche. Les premiers rendez-vous ont eu lieu hier et on s’est rendu sur place.

Son N°1 - Le pays de Bitche peut compter désormais sur un centre de vaccination

Le pays de Bitche l’attendait, il est enfin là. Un centre de vaccination opérationnel qui soulage Gérard de Rohrbach et Marie-Rose de Reyersviller.

C'est une très bonne initiative, quand on passe par Doctolib on va jusqu'à Haguenau ou Thionville et on a aucune réponse. - Gérard

Je suis de Reyersviller donc je suis tout près, déjà que j'ai pas de permis il faut quelqu'un qui me ramène. - Marie-Rose

Le centre de vaccination possède une salle de préparation et deux salles de vaccination

Grâce aux 30 000 doses supplémentaires dédiées à la Moselle, le sous-préfet de Sarreguemines, Christophe Salin, a pu appuyer l’ouverture de ce centre.

Et en 8 jours, nous avons monté un projet, un dossier concret qui se réalise aujourd'hui. Le préfet a donné son accord lundi soir.

Sophie de Baerenthal reçoit sa première dose du vaccin Pfizer

Comme Sophie de Baerenthal, c’est plusieurs centaines de personnes par semaine qui vont pouvoir avoir le vaccin Pfizer selon Pascal Schmit, directeur de crise à l’hôpital de Bitche.

Nous allons ouvrir réellement le centre lundi sur la base de 96 vaccinations par jour et ça sur 6 jours, du lundi au samedi inclus.

Pour la semaine prochaine, tout est complet. De nouveaux créneaux vont ouvrir dans les prochaines heures pour la semaine suivante.

Les élus en visite au centre de vaccination 

Cédric Kempf

| vendredi 26 février 2021 à 13:52 - Mise à jour à 14:09

Culture

Royal Palace : ''On n'a jamais eu autant de réservations au téléphone, c'est exceptionnel''

28/09/2021

Economie

Fini la chaudière au fioul en 2022, la CASC et GRDF vous conseillent celle au gaz vert

28/09/2021

Economie

À Réding, Béatrice a changé de vie pour fabriquer des bougies parfumées

28/09/2021

Economie

Sarrebourg : les métiers de bouche ont-ils encore un avenir ?

28/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.