Actualité


Le centre des finances publiques
de Sarrebourg est au plus mal selon l'intersyndicale

Le centre des finances publiques
de Sarrebourg est au plus mal selon l'intersyndicale

Un rassemblement était organisé hier devant l'Hôtel des Finances pour dénoncer les différents problèmes rencontrés sur ce site.
Cédric a rencontré les représentants syndicaux sur place.

Son N°1 - Le centre des finances publiques de Sarrebourg est au plus mal selon l'intersyndicale

On se rapproche du contribuable en étant plus loin, là il y a quelque chose que l'on ne conçoit pas.

Voilà en quelques mots la situation des finances publiques selon Philippe Ostrogorski, secrétaire départemental Solidaires.  Aujourd'hui, 3 services sont proposés, mais dans moins d'un an, il n'en restera que 2 voire 1.

Les comptables qui gèrent les entreprises seront obligés, où de passer par le biais d'internet, où de faire le déplacement jusqu'à Saint-Avold. Restera au 1er janvier donc le service des impôts des particuliers et la trésorerie. Mais dans quelles conditions ? 

Le service des Entreprises quitte donc Sarrebourg faute d'agents et la trésorerie se voit surchargée de travail comme nous l'affirme Barbara Khim - secrétaire départemental CGT.

L'hôpital de Saverne est géré maintenant à Sarrebourg sans personnel supplémentaire. On se dit : les gens sur place "on leur rajoute", mais c'est la grande théorie où lorsqu'on créé un gros truc on a besoin de moins de monde pour faire le travail, sauf que ce n'est pas vrai.

La trésorerie est fermée mardi-mercredi-jeudi manque d'effectifs

Là est donc le problème. Il faut donc constamment appeler des équipes de renfort, mais la solution n'est pas là pour Régine Caione-Anselmi - secrétaire départemental FO.

Il y avait des inspecteurs-stagiaires qui devaient arriver au 17 mai qui n'arrivent pas. Ce sont deux postes qui devaient un petit peu amener du renfort dans le service.

L'intersyndicale demande tout simplement l'arrêt du Nouveau Réseau de Proximité.

C'est de fermer des structures pérennes avec du personnel qui est qualifié, qui sait répondre... Et on met soit des antennes, soit des permanences, une demi-journée par semaine, et c'est une personne qui vient qui n'est pas forcément formée donc c'est un leurre quelque part de proximité.

Un NRP loin d'être efficace pour l'intersyndicale surtout lorsqu'on sait que 15% de la population française est déconnectée des nouvelles technologies.

Cédric Kempf

| mardi 1 juin 2021 à 17:20 - Mise à jour à 17:44

Actualité

Les forêts de Sarreguemines rouvrent au public

03/08/2021

Actualité

Du soutien scolaire pour les écoliers de Forbach

03/08/2021

Actualité

Morhange : Une bourse pour attirer les futurs médecins

03/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.2) : des savons bons pour le corps et la planète

03/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.