Actualité


Hôtellerie/restauration : un été satisfaisant en Moselle malgré le pass et la météo

Hôtellerie/restauration : un été satisfaisant en Moselle malgré le pass et la météo

Le pass sanitaire est obligatoire dans les restaurants et les bars depuis le 9 août. A partir d’aujourd’hui, ce pass est même demandé aux salariés de ces établissements.

Son N°1 - Hôtellerie/restauration : un été satisfaisant en Moselle malgré le pass et la météo

Christophe Thiriet, vice-président de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Moselle

Est-ce que les restaurateurs sont prêts ? Y a-t-il un rejet de la part des salariés ?

En grande majorité non. On s'aperçoit qu'il y a, plus de 95% des salariés qui ont joué le jeu et les gérants, après quelques réticences au démarrage ont réussi à convaincre la grande majorité. 

Quel bilan peut-on tirer de l’été entre juin et août ? Un été gâchée en termes de fréquentation et de chiffres d’affaires ?

"Gâché", je ne dirais pas ça. On est sur une année qui, malgré le temps qui n'a pas été avec nous, a été assez satisfaisante. La crainte que nous avions c'est que les établissements à grosse capacité, avec les grandes terrasses, souffrent plus. On a effectivement une dizaine de pourcentage du chiffre d'affaires perdu. Mais les restaurants un peu plus traditionnels ont tiré leur épingle du jeu. Les contrôles aussi se passent bien. 

Autre pépin qui s’ajoute aux bars et restaurants… La difficulté pour recruter des serveurs, des commis ou cuisiniers. Est-ce bien le cas et comment l’expliquer ? 

C'est le cas. On avait d'ailleurs tiré la sonnette d'alarme auprès de la préfecture avant l'été. Nous avons aujourd'hui dû baisser le nombre de couverts à servir. Les hôtels ont dû fermer un certain nombre de chambres certains week-end à cause d'un manque de personnel pour refaire les chambres au propre. Donc oui c'est presque la mauvaise surprise de cet été. C'est le manque de personnel qui a joué négativement sur le chiffre d'affaires, presque plus que le pass sanitaire.  

Les boites de nuit ont nouveau le droit de fonctionner ? Ça a repris chez nous ? Si oui, les clients sont de retour ?

On n'a pas encore de chiffres précis sur le retour de cet été sur les discothèques. En revanche, on sait qu'elles ont rouvert et qu'elles ont eu des clients. Pas autant qu'une année classique. Celles qui ont des espaces extérieurs ont pu fonctionner, encore une fois, pas aussi bien qu'on aurait pu l'espérer à cause de cette satanée pluie qui nous a un peu poursuivis et gâché cet été, mais c'est une activité qui reprend. L'activité qui est beaucoup plus difficile dans notre secteur c'est les traiteurs qui souffrent et qui restent sur des chiffres d'affaires inférieurs à ce qu'ils faisaient habituellement par exemple en 2019 d'à peu près 50%. 

De l'espoir quand même pour la suite ? 

Oui, en Moselle on a des chiffres assez positifs. Si je prends l'hôtellerie par exemple qui est une belle surprise au mois d'août où on va faire je pense sur Metz un chiffre identique voire légèrement supérieur à 2019 qui était déjà une belle année, alors que le Grand Est affiche des chiffres aux alentours de -25%. Metz est une belle surprise, la Moselle est une belle surprise. 

Margot Benabbas

| lundi 30 août 2021 à 10:31 - Mise à jour à 11:14

Société

Situation sanitaire, sécurité à l'école... on fait le point à quelques jours des vacances

19/10/2021

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Economie

Agglo de Saint-Avold : un projet de rénovation pour lutter contre les vieux logements

19/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.