Buzz - People

Michel Drucker à Freyming-Merlebach : presque 60 ans d'anecdotes à raconter


par Cédric Kempf
mardi 15 février 2022 à 05:06

Ce dimanche, Michel Drucker quittera son canapé rouge pour monter sur scène à Freyming-Merlebach

Le présentateur télé présentera son 2ème spectacle appelé « De vous à moi ». A notre micro, il nous en dévoile les contours.

Son N°1 - Michel Drucker à Freyming-Merlebach : presque 60 ans d'anecdotes à raconter

C’est par un battement de cœur que débutera le spectacle de Michel Drucker. En référence à sa grave opération du cœur en 2020.

C'est un spectacle qui se veut optimiste, dans lequel je fais allusion à tout ce que j'ai pensé quand j'étais sous anesthésie, quand j'étais entre la morphine et le doliprane, tous les moments difficiles ou d'angoisse que j'ai passés à l'hôpital.

Si vous prenez vos tickets, vous aurez la chance de voir pas 1 mais 2 Michel Drucker.

Il y a moi sur scène, et dans l'écran, il y a celui qui a 50 ans de moins et qui lui pose des questions, qui l'interroge sur le métier, sur ses rapports avec le public, ses rapports avec les jeunes, les souvenirs qu'il a.

Michel Drucker a côtoyé 3 générations d’artistes qui seront son fil conducteur.

Je dois citer entre 80 et 100 personnes dans le spectacle. Ça va des rappeurs à Johnny, en passant par Claude François, Michel Delpech, Charles Aznavour... Les grands acteurs Louis Jouvet, Louis de Funès, Bourvil, Jean Gabin...

Mais ce n’est pas tous ces grands noms qui l’auront le plus surpris.

Les rencontres les plus drôles, les plus émouvantes, les plus surprenantes, les plus surréalistes, c'est au public que je les dois. Et là je m'adresse au public, et je raconte deux ou trois rencontres qui m'ont marquées avec des inconnus.

Le présentateur télé ne vient pas en Moselle pour la première fois au contraire.

C'est vrai que la Moselle c'est une région qui m'est chère. J'ai beaucoup de téléspectateurs là-bas qui m'écrivent. Metz, c'est une ville où je suis allé souvent. Je voyais les derbys, les rivalités entre Nancy et Metz, et entre Metz et Strasbourg. Je garde un très très bon souvenir de mes passages là-bas.

Michel Drucker sera plus acteur que conteur dans son spectacle. Celui qui fêtera ses 60 ans de télé en 2024 se veut positif et terminera son spectacle par cette chanson d’Annie Cordy. 

Trois questions à Michel Drucker 

Comment vous voyez la télé d'aujourd'hui par rapport à ce que vous avez connu à vos débuts ?

Alors elle est différente. La télé que je fais, moi je l'aime bien parce qu'elle me ressemble. J'ai une extraordinaire chance d'avoir des patrons qui me laissent faire ce que je veux et qui m'ont attendu pendant près d'un an alors que j'étais à l'hôpital.

Vous n'êtes pas nostalgique ?

Tous mes amis avec qui j'étais très très lié, que ce soit Johnny, que ce soit Claude François, que ce soit Joe Dassin, que ce soit Romy Schneider... Je parle d'eux tous dans ce spectacle... Que ce soit Thierry Le Luron, Coluche ou encore Aznavour... Tous ces gens dont j'étais très proche ne sont plus là et c'est ce qui m'attriste le plus.

Vous avez peur de l'avenir ?

Je ne me vois pas vieillir, j'ai une vie très organisée. J'étais très étonné d'avoir un problème cardiaque parce que je vis une vie de sportif, je ne fume pas, je ne bois pas, j'ai une vie très très disciplinée comme tous ceux qui font du sport et c'est ce qui m'a sauvé la vie. Si j'avais eu 20 kilos de trop, je serais mort sur la table d'opération. Je suis quand même resté 10 heures sur le billard, 12 heures d'anesthésie, ensuite j'y suis retourné au bout de 3 mois parce qu'il y a eu une infection sur la cicatrice thoracique, on m'a ouvert la poitrine une deuxième fois.