Actualité


Comment parler de sexualité à ses enfants ?

Comment parler de sexualité à ses enfants ?

Crédit Photo : Fotolia

Pas facile de parler sexualité avec ses enfants… On ne trouve pas toujours les mots, on est pris de court, ou on essaie d’éviter la conversation. On connait tous ces fameux visages bouche-bée quand leur enfant leur demande comment on fait les bébés.

L’important pour Hélène Dautremont, psychologue à Sarreguemines, c’est d’utiliser des mots simples et de leur dire la vérité.

Son N°1 - Comment parler de sexualité à ses enfants ?

Dès l’âge de 3 ans l’enfant va commencer à se poser des questions. Et lui, il n’a pas de filtre. La question, il va vous la poser.

Son N°2 - Comment parler de sexualité à ses enfants ?

Une fois arrivé à l’adolescence, généralement votre enfant se fera plus discret sur les questions de sexualité. Il ne faut pas le brusquer selon Fabienne Stenger, psychologue en pédopsychiatrie à Bitche et Sarreguemines. Attendez plutôt que l’enfant fasse le premier pas pour aborder ce genre de sujet.

[son]3[/son]

Une des grosses inquiétudes aussi pour les parents c’est d’aborder le sujet de « la première fois ». Pas simple… Il faut surtout des mots pour le rassurer. Lui expliquer qu’il n’y a rien de schématique et de protocolaire.

Son N°4 - Comment parler de sexualité à ses enfants ?

Généralement les adolescents ne vont pas vous parler de l’envie de passer à l’acte avec une fille ou un garçon, d’où l’importance de plutôt parler prévention avec eux, ou encore leur parler des différents moyens de contraception qu’il existe.

Dans tous les cas, il n’y a pas de solutions miracle pour parler de sexualité avec ses enfants. C’est un dialogue qui s’installe sur plusieurs années. Ça ne doit pas arriver un jour, de but en blanc. L’adolescent ne comprendra pas.

Julie Chaput

| mardi 2 octobre 2018 à 05:00

High-tech

Apple présente ses nouveaux AirPods et MacBook Pro

19/10/2021

Société

Situation sanitaire, sécurité à l'école... on fait le point à quelques jours des vacances

19/10/2021

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.