Actualité


Saga Emmaüs : les salarié(e)s de Tri d'Union trient plus d'une tonne de vêtements par jour

Saga Emmaüs : les salarié(e)s de Tri d'Union trient plus d'une tonne de vêtements par jour

Photo : Margot Benabbas

Pour terminer notre saga de la semaine consacrée à Emmaüs, on a décidé de mettre en avant l'entreprise d'insertion Tri d'Union (qui dépend de Emmaüs action Est) et plusieurs de ses salariées en insertion. Ça va faire un an dans quelques jours que Tri d’Union a quitté ses locaux de Stiring-Wendel pour intégrer le Technopôle Sud de Forbach. Sur place, dans un grand entrepôt, une trentaine de salariés trient des tonnes de vêtements tous les jours.

Chaque jour, 10 tonnes de vêtements passent entre les mains des opératrices. Chacune d’entre elles est payée au SMIC pour trier 1 tonne 5 en une journée de 7h. Un métier très physique que font Barbara de Freyming-Merlebach, Sarah de Forbach, Laurence de Bousbach et Lucia de Behren.

Tri d’union est une entreprise d’insertion : ça veut dire qu’elle embauche des personnes qui ont des difficultés à accéder à l’emploi. Ici, elles ont des contrats de 4 mois pour une durée maximale de 2 ans. Une aide précieuse pour de nombreuses personnes.

Mais ici ce n’est pas comme dans une usine ordinaire : le côté humain passe avant les profits. L’ambiance est donc très familiale.

Grâce à l’accompagnement mis en place, 87% des personnes en contrat d’insertion repartent avec un emploi ou une formation

Le cycle du vêtement 

Les vêtements qui sont triés sur le site proviennent des communautés Emmaüs de toute la région Grand Est. Il s'agit du surplus qu'elles ne vendent pas elles-mêmes. Chaque jour, des chauffeurs font le tour de la région pour les récupérer et les apporter au Technopôle de Forbach. Ces vêtements représentent 2000 tonnes par an. 

Les vêtements passent ensuite entre les mains des opératrices qui en trient jusqu'à 1.5 tonnes par jour. Certains vêtements vont finir en chiffon, d'autres en combustible pour des cimenteries. 40% de la production va en Afrique. Là-bas, ils sont à nouveau triés, ce qui permet de créer 700 emplois sur place. D'autres vêtements vont à l'effilochage et leur matière première sera réutilisée. 

Enfin, 0.7% de la production sera revendue directement à la friperie de Tri d'Union qui se trouve sur le site. 

Au total, 99% des textiles sont revalorisés. Moins d'1% finit à la poubelle.

Avant de les envoyer partout dans le Monde, les vêtements passent par la presse qui les transforme en un gros bloc plus facilement transportable. Cette opération est réalisée par les agents polyvalents qui travaillent dans l'entreprise. 

Comment donner des vêtements ? 

Si vous souhaitez vous débarrasser de vos vieux vêtements pour qu'ils soient recyclés, vous pouvez les apporter directement à la friperie. Mais le moyen le plus simple est de les déposer dans une borne sur laquelle est écrit "Le relais". Les vêtements seront ensuite ramassés par des chauffeurs de Tri d'Union. En revanche, ils ne seront pas triés en Moselle. Ils iront dans une entreprise d'insertion similaire à celle-ci près de Nancy en Meurthe-et-Moselle. Il y a 550 conteneurs en Moselle et Meurthe-et-Moselle. 

Margot Benabbas

| jeudi 24 octobre 2019 à 20:27 - Mise à jour le 6 novembre 2019 à 17:39

Actualité

2 personnes grièvement blessées dans un accident à La Petite Pierre

09/07/2020

Actualité

Les consignes de sécurité mal respectées dans les bars et cafés de Moselle selon la préfecture

09/07/2020

Actualité

Avricourt : une gare ''fantôme'' classée monument historique

09/07/2020

Actualité

Portraits de l'été : Alexandre Luthardt et sa fille vont disputer la ligue des champions

09/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.