Actualité


Réforme des retraites, retour sur les annonces du Premier ministre Edouard Philippe

Réforme des retraites, retour sur les annonces du Premier ministre Edouard Philippe

Il était très attendu. Ce mercredi midi Edouard Philippe, le premier ministre, a pris la parole pour annoncer le contenu de la réforme des retraites.

Les régimes spéciaux c’est terminé

Ça y est c’est officiel le gouvernement entame la transition vers un régime universel par points. Tous les régimes spéciaux sont supprimés … enfin presque.  Certaines professions auront des régimes spécifiques : la police, "ceux qui sont exposés à des missions dangereuses'", les pompiers, les gardiens de prison ou les militaires "continueront de bénéficier de dérogations d'âge". Les personnes qui ont un métier pénible, comme les personnes qui travaillent de nuit par exemple, pourront également partir plus tôt.

Concernant le montant de la retraite le gourvernement garantie une pension minimale de 1 000 euros par mois pour une carrière complète.

62 ou 64 ans ?

Edouard Philippe l’a confirmé : il n’est pas question de modifier l’âge du départ en retraite dans la réforme. Tout actif continuera de pouvoir partir à la retraite à 62 ans, voire à partir de 60 ans dans certains cas (carrières longues, pénibilité…). Mais « sans forcer, il faut inciter les Français à travailler plus longtemps », a plaidé le premier ministre, évoquant l'âge de 64 ans en 2027. Pour cela, il est prévu d’introduire un « âge d’équilibre », ou « âge pivot ». En cas de départ en retraite avant cet âge, la valeur du point serait minorée (le rapport Delevoye proposait que cela soit de 5 % par année de différence). A l’inverse, le point serait bonifié pour ceux qui partiraient après. 

Ceux qui sont nés avant 1975 ne sont pas concernés

Le rapport Delevoye proposait que la réforme des retraites s’applique progressivement aux actifs nés en 1963 et après à partir de 2025, c’est-à-dire à ceux qui auraient alors 62 ans. Le gouvernement a finalement décidé de revoir ce calendrier pour répondre aux critiques. La réforme ne commencera finalement à s’appliquer qu’en 2037, pour celles et ceux qui sont nés en 1975 et après, a annoncé Edouard Philippe. Pour faire simple, ceux qui sont "à moins de dix-sept ans" de la retraite ne seront pas concernés, a-t-il complété.

Les retraités actuels ne sont évidemment pas concernés.

"Les garanties données (...) justifient que la grève s'arrête", a estimé Edouard Philippe à la suite de son intervention.

Camille Bazin

| mercredi 11 décembre 2019 à 13:58 - Mise à jour à 14:07

Actualité

Le E-sport au soutien du Téléthon durant tout le week-end

05/12/2020

Actualité

Sarreguemines : Tous les élèves du collège Fulrad réunis pour une chorégraphie

05/12/2020

Actualité

Sarreguemines : le Saint-Nicolas à la rencontre des écoliers

04/12/2020

Actualité

Fonds de soutien à l'investissement industriel : 29 entreprises de la région concernées

04/12/2020

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.