Actualité

Château-Salins : de la ville au monde agricole


par Julie Chaput
vendredi 13 mars 2020 à 06:50

Photo : Julie Chaput

Le monde agricole attire toujours. Il attire même des urbains. Au lycée agricole de Château-Salins, près de 80% des élèves ne sont pas issus du milieu agricole.

Son N°1 - Château-Salins : de la ville au monde agricole

Parmi les élèves de Terminale Conduite et Gestion de l'Entreprise Agricole, il y a Anthony. Anthony vient de Sarreguemines. C’est un passionné de l’agriculture. Pourtant le jeune homme n’est pas issu du milieu agricole. Et ce n’est pas le contexte actuel compliqué entaché d’agribashing qui va le freiner : "c'est compliqué c'est sûr mais on a besoin de l'agriculture. On aura toujours besoin d'agriculteurs"

Même son de cloche pour son camarade Quentin de Vahl-lès-Bénestroff, qui lui, est fils d’exploitants. L’agriculture, Quentin baigne dedans depuis qu’il est né."Il faut passer au-dessus de ce qui est dit. Si on arrête de faire notre métier, on donne raison à ceux qui "crachent" sur l'agriculture". Pour contrer l’agribashing, Anne-Sophie, professeure au lycée, fait découvrir aux élèves des pratiques en faveur de l’environnement. "Un exemple concret c'est le passage de l'exploitation du lycée en bio. Il faut leur remettre les différentes pratiques existantes"

Si Quentin reprendra l’exploitation agricole de ses parents plus tard, pour Anthony ce n’est pas aussi simple. L’accès à la propriété quand on n’est pas issu du milieu agricole ce n’est pas donné à tout le monde, mais ce n'est pas non plus inaccessible. D'ailleurs, du travail, il y en a. En Moselle, 17 000 emplois potentiels seront disponibles dans les 5 années à venir que ce soit en salarié agricole dans les exploitations ou en reprise d’exploitation.