Actualité


Tout ce qu'il faut retenir du plan de déconfinement annoncé par Edouard Philippe

Tout ce qu'il faut retenir du plan de déconfinement annoncé par Edouard Philippe

Photo: Capture d'écran France Info

"Jamais dans l'histoire de notre pays, nous avons connu cette situation. Ni pendant les guerres, ni pendant l'Occupation, ni pendant les précédentes épidémies." Le Premier Ministre Edouard Philippe s'est exprimé longuement à l'Assemblée Nationale pour expliquer "comment notre vie va reprendre". En voici les points principaux. 

Protéger - Tester - Isoler la population

Le Premier Ministre a commencé son discours par la question des masques. Selon lui, il y aura assez de masques pour toute la population à partir du 11 mai. Les particuliers sont toujours invités à se confectionner des masques s'ils le peuvent et les collectivités seront accompagnées pour en acheter : "Nous soutiendrons les collectivités territoriales pour l'achat de masques en prenant en charge 50 % du prix des masques lavables". Les gens devraient pouvoir s'en procurer prochainement dans les pharmacies et les grandes surfaces. 

En ce qui concerne les tests : "A la sortie du confinement nous serons en capacité de massifier les tests avec 700 000 tests virologiques par semaine". Quand une personne sera testée positive, on testera toutes celles qui ont été en contact avec elle. Il y aura des brigades dans chaque département pour s'assurer que ces tests ont bien eu lieu chez les "cas contacts". Les personnes positives seront invitées à s'isoler soit dans leur foyer soit dans un lieu dédié. "Il reviendra aux préfets de définir les plans d'accompagnement des personnes à isoler." A noter que les tests seront pris en charge à 100% par l'Assurance maladie. 

Edouard Philippe a également abordé la question de l'application "Stop Covid". Il a assuré qu'on ne connaitrait pas l'identité des personnes contaminées que l'on croise. Quand l'application sera prête, sa mise en oeuvre sera précédée d'un débat et d'un vote auprès des députés. 

Un déconfinement progressif... 

"Nous préparons le 11 mai en surveillant département par département si nous pouvons lancer les opérations à cette date." La fin du confinement pourrait donc bien être différente selon les départements. Selon Edouard Philippe, si à l'approche du 11 mai le nombre de nouveaux cas journaliers dépasse les 3000/jour, le confinement pourrait bien se prolonger. "On ne déconfinera pas le 11 mai si les indicateurs ne sont pas ceux prévus". 

Si la situation évolue comme prévu jusqu'au 11 mai, alors nous entrerons dans une première phase de déconfinement jusqu'au 2 juin. Il y aura enfin une autre phase jusqu'à l'été. A la fin du mois de mai, le gouvernement prendra sa décision sur la réouverture des cafés et restaurants. 

...différent selon les territoires

Les départements vont être catégorisés selon un code couleur. En vert, les départements où la circulation du virus est limitée. En rouge, ceux où le nombre de nouveaux cas hebdomadaires reste élevé. A partir de jeudi, la carte sera présentée tous les soirs avec les résultats département par département.

Les écoles 

Les premiers à retourner à l'école seront les élèves de maternelle et de l'école élémentaire. Ils pourront retourner en classe dès le 11 mai sur la base du volontariat. Ensuite, à partir 18 mai on pourra envisager d'ouvrir les collèges, à commencer par les 6ème et 5ème (seulement dans les départements où le virus circule peu). A la fin du mois de mai le gouvernement réfléchira à la réouverture des lycées. 

Lorsque les classes rouvriront ce sera avec maximum 15 élèves par classe. Il faudra respecter les gestes barrières et distribuer du gel hydroalcoolique aux jeunes. Les enseignants et encadrants auront des masques. Les élèves de maternelle et de primaire ne devront pas en porter. En revanche, il sera obligatoire pour les collégiens : "Nous fournirons des masques aux collégiens qui n'auront pas pu s'en procurer." 

Les crèches pourront également rouvrir avec des groupes de 10 enfants maximum. Le port du masque sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance. 

Les entreprises 

Dans les entreprises, le télétravail devra être maintenu partout où c'est possible au moins dans les 3 prochaines semaines. La pratique des horaires décalés devra être privilégiée quand c'est possible. Selon le Premier Ministre, le port du masque devra être mis en oeuvre dès que les règles de distanciation physiques ne peuvent pas être respectées.

Tous les commerces sauf les bars, cafés et restaurants pourront ouvrir dès le 11 mai.  Les marchés seront autorisés sauf si les maires estiment qu'ils ne peuvent pas être organisés en respectant les règles barrières. 

Dans les magasins, il faudra limiter le nombre de personnes en même temps dans la boutique. Le port du masque grand public sera recommandé pour le personnel et les clients mais pas forcément obligatoire. "Les commerces devront respecter un cahier des charges strict (...) pour faire respecter les distances minimales. Le port du masque sera recommandé pour le personnel et les clients. Un commerçant pourra subordonner l'entrée au port du masque."

En revanche, pour les centres commerciaux, ce sont les préfets qui devront décider le leur réouverture ou non. Ils auront le droit de ne pas autoriser les centres de plus de 40.000m² à rouvrir pour éviter les mouvements de population. 

Les transports 

En ce qui concerne les transports, Edouard Philippe demande à ce qu'ils soient réservés aux travailleurs aux heures de pointe. Selon lui "70 % de l'offre de la RATP sera disponible au 11 mai." Le port du masque sera obligatoire dans tous les transports. Par exemple, dans les bus scolaires, les collégiens devront porter un masque ainsi que le chauffeur. Les cars circuleront avec 1 siège occupé sur 2. Dans les taxis et les VTC sans vitres en plexiglas, le masque sera également obligatoire. 

Le chef du gouvernement demande aux Français de réduire les déplacements au maximum et d'éviter de quitter leur département. 

Qu'est-ce qu'on pourra faire ou ne pas faire ? 

Edouard Philippe recommande à nos aînés d'être patients et de continuer à éviter les contacts et les sorties. 

Pour le reste de la population, il sera à nouveau progressivement possible de vivre normalement :

- On pourra à nouveau circuler sans attestation sauf à plus de 100km de chez soi (sauf pour motif familial ou déplacement professionnel)

- On pourra faire du sport en plein air à plus d'un km (pas de sport collectif, pas de sport de contact, pas de sport en intérieur) 

- Les parcs et jardins seront seulement ouverts dans les départements où le virus ne circule pas de façon active

- Les plages seront fermées jusqu'au 1er juin 

- Les médiathèque, bibliothèques, petits musées pourront rouvrir 

- Les grands musées, cinémas, théâtres, salles de concert ne pourront pas rouvrir au 11 mai

- Les salles des fêtes et salles polyvalentes seront fermées jusqu'au 2 juin 

- Les grandes manifestations sportives, culturelles, les salons qui accueillent plus de 5000 participants ne seront pas autorisés avant le mois de septembre 

- Les lieux de culte pourront rester ouverts mais pas de cérémonies avant le 2 juin 

- Les cérémonies funéraires seront toujours limitées à 20 personnes 

- Les cimetières seront ouverts dès le 11 mai 

- Les mairies proposeront toujours le report des mariages 

- Les rassemblement sur la voie publique et dans la sphère privée seront limités à 10 personnes 

"Il en va de la santé de tous". 

 

Margot Benabbas

| mardi 28 avril 2020 à 15:09 - Mise à jour à 16:43

Actualité

Le centre socio-culturel de Sarre-Union fait son cinéma !

14/07/2020

Actualité

''Notre région est la meilleure'' : Grâce à nos glaces artisanales

14/07/2020

Actualité

Portraits de l’été : Grégory Kiener, forain à Sarreguemines depuis 7 générations

14/07/2020

Actualité

Bric-à-Brac chez Lolo, un vide-grenier toute l’année

14/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.