Actualité


Visites à nouveau autorisées dans les EHPAD - Partie 1 : le temps de la réflexion

Visites à nouveau autorisées dans les EHPAD - Partie 1 : le temps de la réflexion

Shutterstock

Les visites reprennent petit à petit dans les EHPAD de la région. Mais avec des règles sécuritaires et sanitaires très strictes à respecter. Tour d'horizon dans deux établissements de Moselle.

Un peu plus d'une semaine après les annonces du Premier ministre et du ministre de la Santé sur le sujet, les EHPAD ont pu s'organiser, en mettant en place un protocole drastique. Papiers à remplir, gestes barrières, ou encore distanciation sociale sont désormais obligatoires.

Une réflexion à ne pas prendre à la légère

EHPAD de Dieuze

A l'EHPAD de Dieuze, les visites sont à nouveau autorisées depuis le 23 avril dernier. Sous certaines conditions évidemment. Ici, la cadre Emilie Saint-Pol Ledoux, et Yves Rundstadler, le directeur des établissements, privilégient autant que possible les visites en extérieur.

Nous avons installé des tables sur la terrasse. Au milieu de ces tables, il y a un plexiglas qui sépare le visiteur du résident. A aucun moment le visiteur entre dans l'EHPAD et à aucun moment il y a un croisement. Nous avons ce lieu de rencontre en extérieur autant que possible, ou bien en intérieur où il y a également une vitre de séparation. 

Pas de croisement, pas de contact, du gel hydroalcoolique, pas plus de deux personnes maximum et toujours un personnel présent. Des conditions strictes mais nécessaires pour éviter tout risque de contaminations.

La direction a toutefois longuement réfléchi avant d’autoriser à nouveau les visites. Elle a sollicité la commission de la vie sociale, composée de résidents et de membres extérieurs. Commission qui a rendu un avis favorable aux visites, malgré des positions différentes.

Compte tenu de l'épidémie, certaines familles préfèrent attendre avant de sortir. Donc même si elles trouvent que les visites sont une bonne idée, elles ne viendront pas rendre visite à leurs proches. Pour d'autres familles,  se retrouver à deux mètres du résident sans pouvoir le toucher c'est trop douloureux.

L’autorisation des visites ravie les résidents qui avaient pour certains un réel besoin de revoir leurs proches.

On est parti sur le fait que c'était une demande du résident. Nous prenons contact avec les familles pour fixer un rendez-vous de visite. Mais on voit bien que les familles sont très demandeuses aussi. Nous avons beaucoup d'appels pour avoir des rendez-vous.

Les visites se font évidemment sur rendez-vous et en suivant un protocole très strict.

Se prendre le temps de bien organiser

Ehpad de Farébersviller

A l'EHPAD St Jean Baptiste de Farébersviller, les visites seront à nouveau autorisées à partir du 4 mai. 

Pour les résidents valides, elles se feront à l’accueil de jour. Pour les non-valides, elles se feront directement en chambre. Avec toujours des mesures d’hygiène très strictes et les gestes barrières à respecter.

Les visites sont limitées en nombre et en temps. Il faut prendre rendez-vous par mail, et suivre toute une procédure en amont, comme nous l’explique Dominique Port, la directrice.

J'ai créé une adresse mail sur laquelle les familles pourront nous contacter pour prendre un rendez-vous. Suite à leur demande, je leur transmettrai une charte, ainsi qu'un questionnaire et une attestion. Il faudra que les proches me complètent l'ensemble des documents et me les renvoient. Je confirmerai ensuite le rendez-vous. Il faudra imprimer ce document pour la visite à l'EHPAD. 

La priorité de Dominique Port ce sont les résidents. Elle a fait le choix de prendre un peu plus de temps pour mettre en place ce protocole. Ca demande beaucoup d’organisation.

Nous avons la charte à mettre en place, les attestations à mettre en place. C'est tout une organisation à revoir. D'autant plus que je dédie deux salariés pour accueillir les familles et rester à proximité lors de la visite, tout en restant respectant l'intimité, de façon à contrôler qu'il n'y ait pas de contacts.

A noter que les visites sont limitées en nombre et en temps pour éviter les risques et pour permettre à tous de profiter de ses proches.

Julie Chaput

| jeudi 30 avril 2020 à 05:41 - Mise à jour à 06:26

Actualité

Plusieurs communes de Moselle reconnues en état de catastrophe naturelle

10/07/2020

Actualité

''Notre région est la meilleure'' : Grâce à nos lacs et étangs

10/07/2020

Actualité

Forbach célèbre (quand même) le 14 juillet

10/07/2020

Actualité

Les engins pyrotechniques et feux d'artifices interdits à l'approche du 14 juillet

10/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.