Actualité


Stiring-Wende : Elodie met le naturel au coeur de ses bougies

Stiring-Wende : Elodie met le naturel au coeur de ses bougies

Souhaitant avoir des produits plus sains pour sa santé, une habitante de Stiring-Wendel a décidé de les créer !

Elodie Doller a 34 ans. En juin dernier, cette ancienne coiffeuse a lancé sa propre entreprise de créations de bougies, galets et brumes parfumés. Le tout en prônant le naturel.

Son N°1 - Stiring-Wende : Elodie met le naturel au coeur de ses bougies

Connaissez-vous le rapport entre une belle bougie et le pétrole ?

Il y a un peu plus de trois ans, Elodie Doller l’a appris. La découverte d’un cancer de la thyroïde la pousse à se tourner vers des produits naturels et à se pencher un peu plus sur la composition de cette décoration parfumée qu’elle affectionne…

Un jour j’ai eu un déclic en allumant une bougie je me suis dit « mais tiens qu’est-ce qu’il y a dans ma bougie, de quoi est-elle composée ? » . Du coup j’ai fait des recherches et j’ai vu que la plupart des bougies étaient composées de cire de paraffine. Et c’est dérivé du pétrole. Du coup je me suis dit interdiction de continuer à utiliser ces produits du coup j’ai fait mes recherches et j’ai commencé à créer ma première bougie.

Une bougie en entraîne une autre. Elodie crée en juin sa propre affaire, les senteurs de la nature. Et c’est auprès d’un professionnel qu’elle apprend : 

J’ai un peu regardé sur les sites internet pour voir comment ça marche et en fait j’ai pris contact avec un cirier en alsace avec qui j’ai fait une formation en visio-conférence puisqu’avec le Covid c’était un peu compliqué.

C’est auprès de ce même cirier qu’elle se procure aujourd’hui les cires naturelles de soja, ou de colza dont elle se sert pour créer ses produits. Tous ont une odeur bien particulière. Et surtout, elle aussi, naturelle :

Les fragrances que j’utilise proviennent de grands parfumeurs, principalement en France, de Grasse. Et elles ne sont pas composées de CMR (Substances Cancérigènes, Mutagènes et Reprotoxiques) ni de Phtalate qui sont des composants cancérigènes que j’ai évités.

Et pour cette maman, c’est aussi un bon moyen de continuer à profiter de la douce odeur d’une bougie, tout en protégeant son entourage.

Laurie

| mardi 17 novembre 2020 à 05:51 - Mise à jour à 08:17

Actualité

Brocantes, fête de la bière, yoga... les événements du week-end

31/07/2021

Actualité

Mondial Air Ballons : On s'envole avec Pauline, 26 ans et déjà 9 années de pilotage

30/07/2021

Actualité

Neuwiller-lès-Saverne (ep.4) : Les châtaigniers et les sentiers attirent

30/07/2021

Actualité

Bon plan : Randonnée au lac du Schiessrothried

30/07/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.