Actualité


Le local boudé après le confinement ?
la crainte des agriculteurs

Le local boudé après le confinement ?
la crainte des agriculteurs

Pendant le confinement, beaucoup se tournent, par solidarité ou envie de changement, vers le local. Mais les agriculteurs craignent d'être oubliés après un potentiel déconfinement.

C’est le sentiment des Jeunes agriculteurs de Moselle, et notamment ceux du Pays de Bitche. En mai, ils avaient dévoilé une banderole au rond-point de la voie verte entre Gros-Réderching et Sarreguemines avec pour inscription : « On vous nourrit aujourd’hui, demain aussi ».

L’objectif : appeler la population à continuer à se procurer des produits auprès des producteurs locaux. Ce qui n’a pas vraiment été le cas regrette Théo Thumser-Henner, président du syndicat des Jeunes agriculteurs du Pays de Bitche.

Pendant le confinement, ils ont eu un énorme chiffre d’affaires, ça a très bien marché. Et une fois déconfinés, les clients n’étaient plus là.

-         Question : C’était divisé par deux voir plus par exemple ?

Oui voire plus.

Alors pendant ce second confinement, la population se tourne une nouvelle fois vers des produits locaux. Les producteurs peuvent compter par exemple sur la vente directe ou les drive fermiers pour continuer leur activité. Mais ce n’est pas le cas de tous.

Et c’est derrière très compliqué aussi pour ceux qui ne font pas de la vente directe et qui passent par un circuit un peu plus long. Actuellement avec les restaurants qui sont fermés c’est très compliqué d’écouler les produits, tout ce qui est viande a du mal à partir de l’exploitation.

La crainte d’un déconfinement identique au précédent est bien là.

Nous ce qu’on rechercherait c’est que même après le déconfinement, les gens continuent à consommer local. Ou même en grande surface, acheter des produits d’origine France. Malheureusement une fois déconfinés, c’est la crainte qu’ont les agriculteurs locaux, c’est qu’ils retournent vers des produits importés et d’une autre qualité.

Théo Thumser-henner espère aussi pouvoir rapidement organiser à nouveau des actions de promotion de l’agriculture locale.

Je pense que l’on va remettre en place des événements après c’est compliqué en ce moment. Même au sein du syndicat on organisait toujours des événements pour parler de nous, de nos produits. On va essayer vite de mettre des choses en place pour faire consommer local. Et puis actuellement les producteurs qui vendent en local ou en drive fermier, mettent sûrement le paquet pour faire de la publicité et que les gens restent même après le confinement.

Laurie

| mardi 24 novembre 2020 à 03:15 - Mise à jour à 08:33

Actualité

Le masque ne sera plus obligatoire en extérieur dès ce jeudi, fin du couvre-feu dimanche

16/06/2021

Actualité

Eliane Romani – candidate aux élections régionales pour la liste « Il est temps ! »

16/06/2021

Actualité

Départementales 2021 : 9 listes pour le canton de Saint-Avold

16/06/2021

Actualité

Forbach : Création d'un triangle Eurozone

16/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.