Actualité


Noël se prépare petit à petit sur les marchés

Noël se prépare petit à petit sur les marchés

Véritable événement incontournable avant les fêtes, la plupart des marchés de Noël ont subi la loi du Coronavirus. Certains événements se tiennent quand même. C’est le cas à Sarralbe ou un marché du terroir et de l’artisanat avait lieu samedi. Un moyen de préparer les fêtes de Noël pour les commerçants.

Foie gras, escargots, pain d’épices, l’ambiance de Noël se ressent, surtout sur les étals du marché. Sophie Christmann, du domaine des Bufflones, vend en particulier de la mozzarella. Un produit qui peut aussi se déguster l'hiver. Alors pour elle, le marché a une importance : 

C'est vrai que la mozzarella se vend bien avec la tomate. En hiver, les gens ne savent pas qu'on peut la consommer avec du miel, des agrumes, du capre etc. Donc pour nous le marché de Noël c'est une vitrine, c'est leur montrer qu'on peut manger la mozzarella avec autre chose. Et pour nous c'est aussi le moment de leur présenter nos autres produits. C'est vrai que cette année c'est compliqué, c'est un peu morose aussi, les gens ont un peu moins le moral, cela se ressent. Mais on est très content que Sarralbe fasse son marché.

Des marchés, Martine Fogel, productrice de confitures et gelées pour Les Confitures de Martine, avait aussi l'habitude de faire une douzaine de marchés par an.

J’ai dû en faire trois. Deux petits en été dans des villages et ici donc ça m’en fera quatre en tout.

Alors les commerçants profitent de celui-ci. Pas de dégustation ou de restauration sur place pour respecter les mesures sanitaires. Si la foule n'est pas encore au rendez-vous ce matin à cause de la pluie, les clients se déplacent déjà pour prévoir Noël. Au stand de Marie-Thérèse Dintinger, ils sont présents pour acheter ses escargots. Elle espère voir les gens se faire plaisir cette année. 

Il y a tellement de choses qui nous ont été enlevées cette année que j’espère bien qu’il y en a beaucoup qui vont se faire plaisir quand même. Même en toute petite famille pour Noël. Que ce soient les escargots ou d’autres produits. Parce qu’on ne peut pas tout nous enlever.

Un Noël restreint qui change un peu la vente pour Cédric Nonnenmacher, gérant du Gaveur du Kochersberg, spécialisé dans le foie gras.

Au lieu de prendre un gros morceau ils vont prendre plusieurs petits morceaux pour plusieurs petites soirées. Les gens au lieu de faire une grosse soirée ou ils étaient 15,20 personnes, ils vont faire plusieurs petites soirées à cinq, six, sept personnes. Ça revient presque au même. Le panier moyen reste le même. Même si on est restreints, on est quand même là à vouloir bien manger et passer ce cap correctement.   

Petit comité ou non, les traditions devraient donc bien être respectées.

 

 

Laurie

| lundi 14 décembre 2020 à 06:34

Actualité

Que faire face à la prolifération des chenilles urticantes ?

21/06/2021

Actualité

Régionales : Jean Rottner en tête dans le Grand Est

21/06/2021

Actualité

Départementales : Les résultats dans les cantons de Moselle-Est et d'Alsace Bossue

21/06/2021

Actualité

Jonathan Fournel et son piano, un talent made in Insviller

21/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.