Actualité


Le festival ''migrations'' démarre aujourd'hui en virtuel

Le festival ''migrations'' démarre aujourd'hui en virtuel

Son N°1 - Le festival ''migrations'' démarre aujourd'hui en virtuel

Sébastien Goeury, membre de la coordination du Festival Migrations

Cette année, pour sa 7e édition, le festival Migrations se déroulera en virtuel, crise sanitaire oblige. Il commence aujourd’hui et se déroulera jusqu’à dimanche.

C’était essentiel pour vous de faire ce festival malgré l’interdiction de se rassembler ?

En effet, la question des migrations est pour nous une question qui est très importante. On aborde les questions des migrations passées, actuelles et futures. C'est aussi le moyen pour nous de mettre la diversité culturelle à l'honneur donc c'est important que ces questions restent présentes dans les esprits. On a souhaité cette année faire une édition un peu spéciale qui correspond aux conditions actuelles avec une version 100% numérique mais aussi avec des actions en présentiel. Dans le cadre des activités autorisées je pense aux périscolaires, aux scolaires, à certaines activités avec les familles qui sont possibles dans les centres sociaux ou certaines structures qui sont ouvertes, pour quand même proposer des échanges et un travail en présentiel. Mais effectivement pour le grand public, l'ensemble des éléments sera disponible en live Facebook. 

En temps normal, le festival est un moment de rencontres avec des projections, des conférences, des spectacles, quel est le programme cette année ?

Il y aura un peu de tout de ce qu'on faisait déjà avant mais sur une forme un peu différente. Je crois qu'on a tous appris à s'adapter. Donc il y aura atelier calligraphie mais virtuel. On continuera à proposer des conférences. Il y en a une mardi sur la laïcité avec sociologue et historien et un débat live dans la foulée. Il y aura une conférence dimanche par exemple sur "Migrants, immigrés, réfugiés, expatriés" donc sur tout ce qui est terminologique avec encore une fois des questions qui seront possibles. On ira la diffusion d'un film "Déplacer les montagnes" avec un débat animé ensuite par Amnesty International. Il y a aussi une conférence par le cercle d'histoire de Creutzwald sur l'histoire oubliée des tirailleurs

Le festival c’est cette semaine mais en réalité ça fait déjà plusieurs semaines, voir mois que les partenaires travaillent dessus et notamment avec les scolaires, il y a eu beaucoup de projets avec eux ?

Pour les scolaires il y aura notamment une exposition au collège La Carrière de Saint-Avold "Attention travail d'arabe". C'est une exposition nationale qui tourne et qui permettra d'aborder les questions des discriminations et du regard sur l'autre en tout cas avec ce public-là. On a dans les centres sociaux aussi des débats, des échanges sur le thème de la migration, des micros-trottoirs qui seront proposés. On diffusera aussi toutes les vidéos qui ont été réalisées les années précédentes.

Comment fait-on pour pouvoir suivre la programmation cette année ?

La programmation complète est sur le site internet www.festival-migrations.fr on retrouve aussi toutes les infos quotidiennement sur Facebook. 

Margot Benabbas

| lundi 22 mars 2021 à 10:20 - Mise à jour à 11:37

Actualité

Bon plan : La Forêt-Noire, ses chutes d'eau et ses chemins de randonnée

04/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.3) : Marie-Claire Greff nous ouvre les portes de sa Petite Maison dans la Prairie

04/08/2021

Actualité

Les forêts de Sarreguemines rouvrent au public

03/08/2021

Actualité

Du soutien scolaire pour les écoliers de Forbach

03/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.